« Faites tout ce qu’il vous dira ! »

S.Agnès qui travaille à l’Association Mosaique.9 nous partage une expérience de travail

 « Faites tout ce qu’il vous dira ! »

     Cette phrase, prononcée par Marie à Cana est pour moi source de joie et de confiance.
Elle n’est pas un ordre, mais plutôt la certitude que Jésus est le maître d’œuvre et qu’il a besoin de moi, de nous. Il m’appelle à participer au Royaume de Dieu, je n’ai qu’à me laisser guider en accomplissant « ce qu’il me dira »
Et comme les serviteurs de la noce je peux être parfois étonnée et même septique devant certaine proposition. Mais il me faut aller jusqu’au bout pour découvrir et goûter le bon vin qui vient à couler.
 
      A l’association où je travaille, nous faisons depuis des années de l’aide aux devoirs. Un jour, un bénévole me propose de mettre en place un atelier supplémentaire pour les enfants : « les chevaliers de l’espérance »
Les enfants pourront par divers moyens pédagogiques prendre confiance en eux, dans les autres, en leur avenir. Ils seront invités à rencontrer des adultes passionnés par leur métier. Ils pourront également découvrir différent mode d’expression.
 
 
       J’hésite à mettre en place ce projet. Est-il bien opportun ? Les enfants seront-ils intéressés ? Les parents percevront-ils l’intérêt d’une activité qui ne soit pas directement liée aux devoirs de l’école ? En avons-nous le temps et les moyens ?
Mais pourquoi ne pas essayer ? 
     Nous démarrons donc en septembre 2017 avec sept enfants. Tous connaissent une situation familiale difficile qui les freine dans leur croissance : parents analphabètes ou non francophones, père partageant sa vie entre deux foyers, mère seule et prise par un travail professionnel…
     Les ateliers se succèdent. Les enfants arrivent plein d’enthousiasme. Ils apprennent quelques exercices de concentration et de relaxation. Ils établissent la liste des personnes sur qui ils peuvent compter, ils commencent une collection de vignette de joueurs foot ou Pokémon…
Puis ils se mettent à dessiner une machine à réaliser leurs rêves…
L’un imagine un appareil à faire de l’argent pour distribuer aux pauvres, l’autre un ordinateur machine à fabriquer des clefs, une clef pour la paix, une pour le courage…
 
      Puis vient le temps de la rencontre des adultes
 
. Les pompiers leur expliquent qu’il leur faut réaliser tous les matins un exercice physique qui, s’ils réussissent, leur permettra de partir en mission dans la journée.
 
  
    Les ingénieurs informaticiens leur font fabriquer des robots. Ils les initient à la rigueur de la programmation.
     Une dernière visite leur fait rencontrer un artiste peintre. Les enfants découvrent les émotions que peuvent produire les couleurs, les formes…
 
 
   Nous terminons ce cycle des ateliers en invitant les parents. Les enfants ont préparé une intervention expliquant chaque étape. Ils lisent avec sérieux et fierté leur texte.
Les parents sont étonnés de l’assurance de leur enfant : « Non seulement vous les aidez à faire leurs devoirs, mais aussi à parler et à se tenir debout pour dire ce qu’ils pensent et à exprimer leur rêve ! »
Le sourire d’une maman en dit long, elle n’avait jamais entendu son enfant oser prendre la parole ainsi.
 « Faites tout ce qu’il vous dira ! »
 
           Pourquoi hésiter puisque c’est lui-même qui changera l’eau en vin. 
 
Sœur Agnès DAVID
 
site de Mosaiques.9, à visiter  : www.mosaiques9.fr  
 
 
 
21/02/2018
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter