Uruguay – Paysandú

Le 17 juillet dernier commençait l’année de célébration des 150 ans de la fondation de notre Congrégation et nous voulions fêter l’événement au niveau paroissial, mais cette date était trop proche du 15 août ; nous avons donc discuté de la possibilité de fusionner les deux dates, et c’est ainsi que les choses se sont faites. Notre curé, le P. Jesús, nous a demandé de faire connaître nos fondateurs, et de témoigner sur notre Charisme.
 
Le 13 août, deux d’entre nous ont fait un petit exposé sur la vie, l’intuition et les commencements de notre Fondation. Le lendemain, nous avons parlé du Charisme et donné un témoignage sur la Mission que nous avions vécue.
 
La messe du 15 août revêtait un caractère spécial pour nous et la communauté, et voici les quelques mots par lesquels débutait la messe :
« Aujourd’hui nous célébrons l’Assomption de Marie, son Assomption est un message d’espérance qui nous fait penser au bonheur d’atteindre le ciel, à la gloire de Dieu et à la joie d’avoir une Mère qui a atteint l’objectif vers lequel nous cheminons. Aujourd’hui nous célébrons la réponse généreuse de Marie, sa disponibilité, son attitude de service et nous lui rendons grâce d’avoir accepté d’être notre Mère. Nous prions pour la Congrégation des Petites Sœurs de l’Assomption, qui sont à la fête et qui commencent à célébrer les 150 ans de leur Fondation. »
 
Nous avons demandé pardon au Seigneur pour toutes les fois où nous n’avons pas été assez généreuses pour répondre à l’appel comme Marie l’a fait. Nous avons rendu grâce à Dieu de nous avoir donné une Mère qui, avec son Oui, a collaboré au Projet de Dieu. Nous avons prié pour que les familles sachent trouver des espaces de dialogue, pour qu’elles puissent refaire le tissu humain qui s’est détérioré, qu’elles expérimentent que Dieu les aime et qu’elles vivent unies à la manière de la famille de Nazareth. Nous avons aussi prié pour la Congrégation des Petites Sœurs de l’Assomption, pour qu’elles vivent leur consécration comme Marie, dans un service attentif aux plus pauvres, aux ouvriers, aux familles, en travaillant pour la justice et la paix, en restant fidèles au Charisme que Dieu leur a donné comme grâce de Fondation.
 
Après la Messe, nous avons invité les gens à passer à la salle paroissiale.
Nous avions préparé une présentation Power Point sur la Congrégation et la mission des Petites Sœurs qui étaient passées par Paysandú, très simple mais éloquente ; nous l’avons projetée dans la salle paroissiale. Les gens nous ont félicitées pour l’année jubilaire et pour notre mission. Puis nous nous sommes réunis autour d’un repas préparé par chacun, avec un beau gâteau autour duquel nous avons chanté « joyeux anniversaire », avec applaudissements et félicitations… l’année jubilaire avait donc commencé avec beaucoup de joie et avec la participation des gens…
 
La présentation Power Point retraçait l’histoire de la Congrégation depuis ses commencements, avec des photos des Petites Sœurs à la mission. Notre intention n’était pas de décrire la mission dans le monde entier, mais plutôt dans un secteur plus proche que certaines personnes connaissent et d’autres moins bien. Le récit commençait par ces mots :
 
Passionnées par l’Evangile, par l’annonce de la Bonne Nouvelle et la joie de croire, nous travaillons pour la venue du Règne de Dieu, pour révéler sa Gloire, à travers le salut « des pauvres et des petits ».
 
Au mois de juillet, nous avons écrit dans le bulletin paroissial, sur E. Pernet et Antoinette, sur notre Charisme et notre spiritualité. Au mois d’août nous avons écrit sur l’Assomption de Marie en reprenant quelques articles de notre Règle de Vie. Nous avons imprimé des signets avec des pensées des fondateurs, et nous les avons distribués aux gens à des dates significatives pour nous.
 
Nous avons mis en avant la préoccupation du P. Pernet pour les ouvriers, pour qu’ils soient acteurs de leur propre destin. La présentation Power Point illustrait bien le Service des Petites Sœurs dans ses différentes formes.
 
Le soin aux malades ne peut être photographié, mais l’attention dont ils font l’objet dans les familles ouvrières de notre quartier est intense. 
 
Nous avons terminé la fête avec une danse “faite prière” à Notre Dame de l’Assomption par Ma Estela Torres (PSA).
 
 
Mirandolina – Ma Estela - Ma Angelica 
Communauté Paysandú - Uruguay
15 août 2014

 

02/03/2015
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter