Uruguay - Partage de Paysandú

Je voudrais partager avec vous ce que j’ai vécu depuis 4 mois que je suis dans ma nouvelle communauté de Paysandú. Je le vis comme un nouveau « cadeau » de Dieu que j’ai vraiment apprécié ! Je suis arrivée juste avant les vœux perpétuels d’une jeune religieuse du « Verbe Incarné » : la célébration fut joyeuse et participative, avec la présence de sa famille, d’un grand nombre de religieuses de sa Congrégation, et du Diocèse. Nombreuses sont les occasions de célébrations festives…. ou moins festives lorsqu’il s’agit par exemple de dire au revoir à Liliana Salas, Petite Sœur très aimée ici à Paysandú. Appartenir à une paroisse comme celle du Cœur Sacré de Jésus, est un véritable privilège.

Semaine Sainte 2014
 
Lundi saint
Avec des membres de différentes paroisses et communautés du diocèse de Salto, qui comprend les départements du Litoral Norte Uruguayo (Artigos, Salto, Paysandú et Rio Negro), nous avons accompagné nos prêtres autour de notre évêque Mgr Pablo Galimberti, à la célébration de la Messe Chrismale, à Salto. C’était très beau de voir arriver des personnes de différentes régions du diocèse. Nous étions attendus avec un repas que nous avons pu partager tous ensemble, prêtres, religieux et laïcs, dans les jardins de la Cathédrale. 
 
Mardi et mercredi saint
Avant l’Eucharistie, notre prêtre, le P. Jesús Weisensee, a guidé notre réflexion sur quelques versets de la Lettre aux Corinthiens.
 
Jeudi Saint
Une grande nouveauté pour moi et avec une signification très profonde : le Repas Pascal de Jésus. 
 
Les Juifs mangeaient le repas pascal en commémorant le « passage de Yahvé » au milieu de son peuple pour les libérer de l’esclavage d’Egypte. Cette fête est célébrée à la première pleine lune du mois de Nissan, qui correspond à la période située entre le 15 mars et le 20 avril de notre calendrier. La Semaine Sainte est variable, parce qu’elle correspond à un calendrier lunaire.
 
Dans le livre de l’Exode (12 ,1-14), Yahvé Dieu indique à Moïse comment le Repas doit être célébré « … vous mangerez un agneau rôti, avec des herbes amères et du pain sans levain ; vous le mangerez en toute hâte, debout, car c’est la pâque de Yahvé… » Jésus-Christ a voulu célébrer le Repas pascal avec ses disciples, avant sa mort, et il l’a célébrée à la manière des juifs pieux de son époque. (Lc 22,1-20)
 
Nous avons vraiment vécu « le Repas pascal », chaque geste avait été très bien expliqué ; avant d’entrer dans la salle à manger, nous nous sommes lavé les mains. Cette année, c’est aux Petites Sœurs que revenait d’expliquer ce geste. 
 
 
 
 
 
 
Nous avons mangé debout l’agneau rôti, le pain sans levain fourni par la communauté juive, la laitue et le vin ou l’eau. Tout a été vécu dans un grand esprit de reconnaissance.
 
 
 
 
 
 
 
Après ce rapide repas, nous avons fait une petite marche sur le terrain paroissial, en chantant des psaumes et des chants. Le Jeudi Saint, dans la Liturgie célébrée le soir à l’église, le Père Jesús a proposé aux couples qui le voulaient bien, de se faire l’un à l’autre le geste du lavement des pieds. On pensait que personne n’oserait, mais petit à petit, 13 couples se sont avancés.
 
 
 
Vendredi et samedi, les célébrations traditionnelles ont eu lieu. 
Le dimanche, à la messe du soir, il y a eu un temps fort avec le renouvellement des promesses matrimoniales, une cérémonie toute simple qui est faite tous les ans depuis cinq ans. C’était aussi très beau de voir des couples plus ou moins âgés (de 1 an à 60 ans de vie commune), qui tous ont renouvelé la promesse qu’un jour ils se sont faite. 
 
Je ne peux terminer sans insister sur la vie de cette communauté paroissiale du Sacré Cœur de Jésus de Paysandú. 
 
Les laïcs sont très bien préparés pour assumer les diverses activités et services liturgiques, répondant aux besoins des différentes chapelles et même de l’église paroissiale en l’absence de son curé : ministres de la Parole, de l’Eucharistie, à l’église et à domicile. 
Cela montre que nous avons un curé d’une grande valeur, formateur, très proche, qui valorise les laïcs et sait déléguer les responsabilités.
 
« Les dons de la grâce sont variés, mais c’est le même Esprit.
Les services sont variés, mais c’est le même Seigneur. Les activités sont variées, mais c’est le même Dieu qui agit en tout et en tous.
À chacun est donnée la manifestation de l’Esprit en vue du bien.
À celui-ci est donnée, par l’Esprit, une parole de sagesse ; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit ;
un autre reçoit, dans le même Esprit, un don de foi » 1 Cor 12,4-8 
 
Ma Estela 
Communauté de Paysandú – Uruguay
06/11/2014
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter