Un Foyer à Cork en Irlande

« Dieu ne ferme jamais une porte sans en ouvrir une autre » (Proverbe irlandais) Laissez-nous vous raconter ce qui est arrivé lorsque la porte de notre communauté d’Assumption Road a été définitivement fermée (il y a plus de dix ans de cela) par Srs Joan Murphy, Clare Whelan et Lucy Roche (Sr Joan et Sr Lucy sont aujourd’hui décédée).

 
 
Les PSA avaient occupé le couvent pendant plus de 100 ans… un habitant du quartier se souvient d’une époque où plus de soixante sœurs (dont des novices) occupaient la maison. Les années passant, Srs Joan Clare et Lucy sont devenues les « vestiges » de cette époque, et elles ont dû initier un chemin de lâcher prise, qui leur fut douloureux tant sur le plan affectif que physique. 

Le Projet du Foyer de Cork
 
Dieu a ouvert une autre porte pour l’utilisation du couvent lorsque la municipalité de Cork a acheté la propriété afin de lancer un programme destiné aux jeunes, appelé The Foyer : ouvert à tous, il répond aux multiples besoins des jeunes en leur offrant un logement sécurisé et confortable, des conseils et un soutien, un accès à l’apprentissage et à la vie professionnelle, le but étant de les accompagnant vers l’indépendance. Pour nous, il était important que notre couvent soit utilisé pour un projet très proche des idées et de la visée du Père Pernet.
 
 
Situé dans notre ancien couvent d’Assumption Rd, le Cork Foyer a fêté ses 10 ans de service en 2016. Il est tenu et géré par le conseil municipal de Cork. 
 
Le bâtiment principal offre une combinaison unique de logements sécurisés et abordables, un soutien et une formation sous un même toit, pour 18 jeunes adultes âgés de 18 à 25 ans, qui étaient sans domicile, ou risquant de se retrouver dans cette situation. Jusque-là, le Foyer a très bien réussi à atteindre ses objectifs et à les développer. Les résidents doivent s’inscrire pour suivre le programme interne de formation : aptitudes à la vie quotidienne, informatique, cuisine, etc. Ils ont aussi des cours qui sont certifiés et qui leur donnent des opportunités professionnelles.                                       Le Foyer fait aussi office de vivier de talents car les résidents sont encouragés à les faire fructifier – par exemple, un résident âgé de 24 ans adorait la musique mais en raison d’importantes difficultés, il ne pouvait pas développer ni se servir de ce don. En faisant partie du Foyer, il a bénéficié d’une initiative de développement personnel et s’est inscrit à l’Académie de Musique de Cork, il a reçu une trompette pour poursuivre ses études de musique, et un an plus tard, il se produisait en concert en tant que soliste au City Hall.
L’excellente équipe de management considère le projet comme un pont et un tremplin vers l’indépendance et une plus grande confiance en soi. 
 
Les jardins alentour ont été agrandis et sont ouverts au public ; ils comprennent un café, une zone de jeux pour enfants, quelques bancs, un jardin aménagé en terrasses et des serres pour cultiver fruits et légumes ; il y a aussi une mini-ferme animalière et un projet municipal de cyclisme.
 
La chapelle abrite désormais l’association Graffiti Educational Theatre Co., dédiée aux arts et au théâtre pour et par les jeunes (des tout-petits jusqu’aux adolescents). 
 
 
Même si le bâtiment n’appartient plus aux PSA, l’esprit de service est toujours bien présent. Sur son site internet, Cork Foyer se définit comme étant fidèle à « la tradition de service et d’attention mise en œuvre avec tant de soin par les précédentes gardiennes du Couvent, les Petites Sœurs de l’Assomption, qui ont occupé les bâtiments et servi la population de Blackpool pendant 125 ans » (cf. www.corkfoyer.ie). Le personnel nous accueille toujours chaleureusement dès que nous emmenons des sœurs visiter les lieux, et c’est au Foyer que nous avons célébré notre 150ème anniversaire. 
 
Notre communauté PSA vit dans un foyer-logement situé juste en face du Foyer, et lorsque nous jetons un œil sur la maison et le jardin, qui furent jadis chez nous, nous sommes pleines de gratitude envers Dieu qui a permis qu’un projet aussi beau nous succède, et nous prions pour les PSA et les laïcs qui sont passés par là. 
 
Sr Lucy Roche, écrivant quelques lignes sur notre départ d’Assumption Rd Convent, rappelait les mots de l’un de nos poètes irlandais, Brendan Kennelly, dans son poème intitulé « Begin » (commencer) : 
 
« Même si nous vivons dans un monde qui rêve de se terminer,
Qui semble toujours sur le point d’abandonner,
Il y a quelque chose qui n’admettra pas de conclusion,
Insiste pour que, éternellement, nous commencions. »
 
 
 
 
 
 
 
Srs Patricia Donovan et Aine Ashe
St. Francis Gardens Community
Blackpool, Cork
 

 

06/06/2017
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter