Tout un chemin… Toute une vie… Chaque matin…

1971- 2011 : 40 ans ! C’est bien ça ! Quarante années de vie religieuse que j’ai choisi de donner à Dieu, à la suite du Christ Serviteur et Sauveur, dans une Congrégation Internationale dont le charisme porte une attention particulière à la famille ouvrière, aux pauvres et aux petits.

Tout un chemin pour te chercher Toute une vie pour te chanter Chaque matin s’émerveiller de se savoir aimé

Tout d’abord, je voudrais rendre grâce pour ce parcours de vie, pour toutes ces années où j’ai pu donner, où j’ai beaucoup reçu, tant au plan humain que spirituel, avec mes limites et mes richesses. J’ai aimé les lieux où j’ai vécu en communauté : Boulogne, Marseille, Vaux en Velin, Clermont-Ferrand, le Havre et actuellement Conflans Sainte-Honorine. J’ai pleuré les nombreuses fermetures de communautés, avant d’être envoyée en mission à la Péniche « Je Sers ». Il y arrive une population multiculturelle avec de nombreux problèmes, et une grande « précarité » quand on est sans papier, sans toit, sans travail. Notre présence sur la péniche passe par un travail d’écoute, une vie toute simple avec les personnes accueillies : enfants petits et grands, jeunes, adultes, chacun, chacune, considéré pour ce qu’il (elle) est, afin qu’il (elle) puisse retrouver « ses marques », reprendre confiance en sa « propre » vie. Cela est possible, grâce à une prise en charge par les Assomptionnistes, les PSA et de nombreux bénévoles qui gravitent autour : entraide batelière, banque alimentaire, vestiaire, soutien scolaire, etc. Ces bénévoles ont avec nous, un réel souci de chercher, d’avancer, en fonction des attentes des uns et des autres et pour un mieux vivre ensemble. Je suis heureuse, comme PSA, de pouvoir vivre tout cela, mais je réalise que les années passent, quand à la fin de la journée, je ressens davantage la fatigue et le poids du jour.
 
A la session internationale de 2011, je me disais que j’allais rejoindre des Sœurs de ma promotion, et fêter avec elles nos quarante années. En réalité, je reste seule. Et puis un groupe actuel « rebondir dans la vie spirituelle » m’a fait « rebondir » c’est le cas de le dire ! Je me suis alors décidée de fêter mes quarante années de vie religieuse au cours de la messe paroissiale du dimanche au bateau « Je sers ». Ce fut une très belle messe en présence de la communauté de Foi et Lumière (handicapés) et des enfants du Catéchisme avec leurs parents et animateurs. Yves, le célébrant, est entré dans cette démarche, attentif à l’événement. Il y a eu de beaux témoignages. Les enfants m’ont offert les quarante roses qu’ils tenaient à la procession d’entrée. Colette Faillenet était des nôtres. Trinh et Loî nous ont chanté ce beau chant de : « Tout un chemin », de même qu’un Magnificat en vietnamien, très écoutés par tous. La fête a continué à la communauté, allant de surprises en surprises, réalisées par les jeunes, permettant de découvrir un chemin de la Congrégation, l’histoire d’une vocation.
 
Tout cela a été un réel temps fort qui m’a donné des émotions, une réelle joie toujours à purifier, car il y eu aussi des moments difficiles dans cette préparation et comme le dit St Paul : « que LUI grandisse et que moi je lui laisse plus de place » pour que toute cette vie « soit féconde ».
 
Soeur Marie-Rose, Petite Soeur de l’Assomption
 
02/05/2012
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter