Témoignage de Nathalie Gadéa, mère de famille, infirmière

Je peux en témoigner j’ai reçu aux côtés des Petites Soeurs de nombreuses grâces car c’est une merveille que d’être le témoin privilégié du travail de Dieu dans le cœur de ceux et celles qui Le cherchent en vérité dans les aléas de leur histoire, dans leurs fragilités, leurs combats et leurs grandeurs.

Aux 3 majuscules de P.S.A, Petites Soeurs de l’Assomption, se superposent immédiatement 3 autres : E.L.I . J’imagine sans peine la perplexité de vos regards étonnés. Serait ce un quizz ? un jeu télévisé peut être ? Non, je vous rassure amis lecteurs ; Eli est le nom du vieux prêtre de l’ancienne alliance qui par 3 fois, voit de nuit le jeune Samuel se précipiter vers lui, croyant ainsi répondre à son appel. Aux 3 « me voici « de Samuel, le vieux sage dira en final au jeune impétueux « tu répondras ainsi, parle ton serviteur écoute ». 

Evoquer les Petites Soeurs me renvoie immédiatement à ce triple appel émanant des sœurs âgées de la communauté d’Ollioules demandant à la femme théologienne qui venait à leur rencontre une fois par mois, d’animer leur retraite annuelle. 
 
Il fallut 3 appels, 3 années successives, 3 appels avant que de consentir à accompagner votre communauté de vieilles dames qui avait, selon moi, la folie de faire appel à une laïque pour accompagner spirituellement votre propre quête de Dieu. 
 
Je reverrai toujours le sourire malicieux de la responsable de la communauté qui avait su persévérer dans sa demande. « Enfin » me dit –elle, les sœurs commençaient à désespérer !!!!!
 
J’ose affirmer que vous, Petites Sœurs, vous m’avez permis d’accoucher d’une vocation qui sommeillait en moi. Au cours des différentes retraites que j’ai pu accompagner ensuite dans différentes communautés de vos sœurs âgées, j’ai rencontré des travailleuses familiales, des infirmières, des assistantes sociale mais jamais de sage femme alors que tour à tour, chacune à votre place, c’est bien le rôle que vous - femmes sages- vous avez eu dans ma vie. 
 
Je peux en témoigner j’ai reçu à vos côtés de nombreuses grâces car c’est une merveille que d’être le témoin privilégié du travail de Dieu dans le cœur de ceux et celles qui Le cherchent en vérité dans les aléas de leur histoire, dans leurs fragilités, leurs combats et leurs grandeurs. 
 
Merci à vous de la confiance dont vous avez su me témoigner, merci de ce chemin que vous m’avez permis de prendre et je garde présent au cœur dans mes heures sombres les regards lumineux de certaines d’entre vous qui, si elles ont déjà rejoint leur époux bien aimé, m’ont promis de toujours prier pour moi, mon mari et mes enfants. 
 
J’ai la certitude que ce lien de communion qui s’est tissé avec bon nombre d’entre vous perdure au-delà de l’espace et du temps. Je compte toujours et encore sur vous . 
Merci à vous belles, grandes et sages femmes !
 
Nathalie Gadéa, Toulon le 14 avril 2015
15/04/2015
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter