Témoignage d’une Soeur vivant sa mission sur le "Je Sers" à Conflans

Depuis bientôt trois ans, je suis membre de la communauté de Conflans Sainte Honorine, qui depuis 6 ans participe au projet formé par des Pères de l’Assomption : être présents à un lieu qui accueille des personnes en grande difficultés sur une péniche, paroisse et siège de l’entre’aide sociale des Bâteliers.

Là, se côtoient et collaborent professionnels d’action sociale, bénévoles originaires de ce secteur géographique, personnes accueillies elles-mêmes, jeunes du Service civique... quatre Pères de l’Assomption et nous trois, Petites Soeurs de l’Assomption, tous avec le même but : permettre la reprise d’une vie digne, responsable, autonome. Avec eux, je vis un accompagnement simple et très diversifié, de personnes venant d’horizons les plus variés : personnes de la rue, émigrés plus ou moins régularisables, demandeurs d’asile, personnes en mal-être mental, familial et social, couples, familles, célibataires, qui tous ont galéré pendant des semaines, des mois, des années, et viennent de France, d’Arménie, de Syrie, du Tibet, d’Afrique, du Sri-Lanka...

Pour moi, cet envoi reçu de la Congrégation, comme tous les autres envois reçus précédemment, c’est participer à la mission de l’Eglise toute entière : être témoin de l’amour du Christ pour chaque personne et recevoir les trésors de VIE que chacun porte et, chaque soir, remettre tout cela dans l’offrande eucharistique. C’est un lieu parmi d’autres où, vivre aujourd’hui ce que Etienne Pernet et Antoinette Fage ont initié il y a 150 ans.

Sr Jacqueline, communauté de Conflans

En savoir plus sur le "Je Sers" à Conflans, site officiel

23/04/2015
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter