Session UISG 2019 à Rome "Investir notre diversité dans l’interculturalité"

La valorisation de nos différences et le travail pour sortir à la rencontre à partir de celles-ci. Ainsi, la maison commune devient la maison où chacune peut se sentir chez soi, apportant et recevant selon son identité et sa culture.

Hildete, Marcelline, Nhung et Dominique venons vous donner quelques nouvelles de notre session à Rome. Nous sommes arrivées dimanche dernier pour participer à la session de formation "Investir notre diversité dans l’interculturalité" organisée par l’UISG du 21 janvier au 1 février 2019.

Et quelle diversité ! 180 soeurs de 46 congrégations, représentant 60 pays !
Les conférences, échanges, travaux de groupe se succèdent à bonne allure.
 
La présentation des symboles que chacune a apporté pour dire sa culture a été la première étape de cette rencontre. Chacune, pendant ce temps de prière initial, a été ainsi accueillie, 180 personnes, une à une, ont exprimé le sens de l’objet présenté.
 
Découverte de la diversité et communion les unes avec les autres.
 
 
Des apports de cette semaine, nous relevons : 
 
L’interculturalité n’est pas seulement une réalité sociologique, réalité de notre monde actuel, mais nous découvrons la dimension théologique de l’interculturalité comme processus de conversion, à choisir vraiment, pour passer d’une invitation bienveillante de l’autre à un accueil radical qui transforme notre regard et notre cœur. Ce parcours de longue haleine commence par la valorisation de nos différences et le travail pour sortir à la rencontre à partir de celles-ci. Ainsi, la maison commune devient la maison où chacune peut se sentir chez soi, apportant et recevant selon son identité et sa culture.
 
Nous sommes frappées par la dimension de la mission en interculturalité comme dialogue prophétique, en annonciation et dénonciation.
Le parcours dans l’Evangile, avec les lunettes de l’interculturel, fait ressortir des épisodes comme Jésus et la cananéenne qui l’interpelle et le fait sortir d’une vision centrée sur son peuple et sa culture ; dans sa rencontre avec la samaritaine, Jésus est sorti de chez lui, il est devenu étranger et dans la différence ils ont ensemble trouvé un chemin de dialogue.
Au fil des journées, nous percevons que des outils nous sont apportés pour concrètement regarder notre façon de vivre l’interculturalité en congrégation.
 
Nous n’avons pas oublié de goûter aux spécialités romaines : visite du Colisée, du forum, de la fontaine de Trevi, de la place d’Espagne... et puis un bon déjeuner fait de pâtes faites maison, de pizza, et une véritable bonne glace pour finir la journée.
 
Nous traversons chaque jour la place Saint Pierre et faisons signe à François qui est au Panama !
L’accueil des Pères de l’Assomption est bien chaleureux, simple et fraternel et nous nous sentons bien en famille, avec aussi les Oblates qui rendent ici un grand service dans la mission d’accueil de cette communauté AA.
 
Avec beaucoup d’espérance nous attendons le moment de rentrer en communauté et nous faire profiter en congrégation de la richesse et de la densité de ce qui nous aura été donné pour aller plus loin dans notre vie en interculturalité.
 
Nous vous embrassons
Hildete, Marcelline, Nhung, Dominique
 
01/02/2019
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter