Rencontres de la fête de l’Assomption - São Paulo, Brésil

Nos communautés, au Brésil, fêtent tous les ans l’ASSOMPTION DE MARIE avec les groupes de laïcs ‘Amis de l’Assomption.’ Chaque communauté choisit sa manière de le faire selon ce qu’elle est. Voici le récit de ce qu’ont vécu en 2012 les deux communautés de São Paulo et la communauté San Inácio à Caruaru.

A São Paulo le 26 août

L’attente :
Chaque année dès que le mois d’août approche les cœurs s’enflamment à la pensée de cette rencontre toujours empreinte de bonheur, parfois presque teintée d’une inquiétude, surtout de la part de ceux qui nous font le cadeau de leur présence indéfectible. On perçoit un bon esprit dès la rencontre de préparation de l’équipe organisatrice.
 
La fête :
Etreintes chaleureuses et sourires contagieux signalent l’arrivée de chaque groupe accueilli par l’équipe disponible pour la circonstance, ce qui fait que la joie se répand à travers toute la maison et le jardin. Ce sont des personnes et des groupes de chaque quartier et communautés de base, de nos lieux d’insertion passés ou actuels, qui assurent la logistique de la rencontre. Un groupe a préparé la célébration, un autre a animé les chants avec un accompagnement musical, il a aussi écrit des phrases chaleureuses et accueillantes sur des panneaux placés dans des endroits stratégiques ; un autre groupe a disposé des papiers vierges où différentes personnes ont laissé des phrases d’encouragement et de reconnaissance envers les sœurs et pour une vie engagée dans l’amour, la confiance et la lutte pour un monde meilleur ; un autre groupe a décoré les lieux de la célébration et du déjeuner ; un autre a préparé des plats de base pour servir au déjeuner ; nous disons « de base » parce que chaque famille a apporté quelque chose à partager avec tous. Les saveurs sont variées et délicieuses. De plus, comme lors de la multiplication des pains (Jn 6, 5-14) « tous mangèrent à leur faim et il en resta de pleins paniers » qui ont été partagés entre les familles pour qu’elles les remportent chez elles.
 
La prière : 
D’habitude la célébration de la Parole avec l’Eucharistie sont célébrées par des “Amis de l’Assomption” et les ministres de l’Eucharistie de leurs communautés. Cette année João Luiz, de la Communauté locale, a été notre célébrant. Après les lectures du jour (Josué 24, 1-2, 15-18 et Jn 6, 60-69) il nous a demandé de nous interroger attentivement sur « qui nous voulions suivre ». Dans un monde où on cherche le bonheur dans la possession des choses, nous, chrétiens/nes, ami(e)s des Petites Sœurs, nous devons savoir qui nous voulons suivre. Il a souligné l’importance de mettre au service des autres les biens acquis et a donné comme exemple la maison des sœurs toujours ouverte, accueillante, où elles gardent une attitude de service, de tendresse et de joie.
Le rite Eucharistique nous a permis de communier avec toute la famille de l’Assomption au service des plus pauvres.
 
Ensuite la communauté de Mauá a parlé de ce qu’elle avait vécu pendant la semaine où elle a rendu visite à la communauté d’Ibirité – Minas Gerais. Elle a fait mémoire : des talents de chacune des sœurs qui font l’harmonie de la communauté ; de l’excellent accueil ; des services auprès des plus pauvres du quartier ; du courage de Elizabeth Oliveira dans sa lutte et sa confiance dans le traitement douloureux des chimiothérapies.
Pour terminer nous sommes montés jusqu’à la petite grotte où se trouve Notre Dame de l’Assomption. Comme elle était belle cette procession de plus de 60 personnes cheminant par les sentiers tout en chantant et priant !
 
Après ce temps de célébration, rien de meilleur qu’un vrai repas avec un barbe¬cue à la manière brésilienne, des conversations, des musiques et de la joie dans la maison¬nette champêtre et accueillante du fond du jardin. Ce furent des heures inoubliables.
Pour nous, Petites Sœurs, voir à quel point le projet du Père Pernet et de Marie de Jésus s’actualise et se réalise aujourd’hui nous apporte toujours un nouveau souffle.
 
Que Marie sous le vocable de l’Assomption soit notre modèle de femme accueillante, courageuse, sage et généreuse.
 
Soeur Dirce et Laurinda das Freitas Duque
(Tabão da Serra et Jardim Monte Kemel à São Paulo)
 

A Caruaru (Communauté Padre Inácio) le 11 août

« La vie toute entière de Marie a peu à peu été intégrée dans celle de Jésus et l’histoire du Royaume ; ce qu’aujourd’hui nous célébrons est la réussite finale d’une œuvre à laquelle elle a consenti, collaboré et à laquelle elle s’est livrée en plénitude » (Dolores Alexander)
 
Notre communauté a intégré les fêtes de l’Assomption de Notre Dame dans toutes les célébrations de notre secteur pastoral en partageant la Parole et en parlant du sens de la vie religieuse consacrée. De plus nous nous sommes réunis tout spécialement le 11 août au soir avec le petit groupe de laïcs que nous accompagnons depuis mars 2012 ici à Vila Padre Inácio pour réfléchir et fêter l’Assomption de Marie. 
 
Nous avons commencé par un temps de prière à partir du MAGNIFICAT de Marie, offrant avec elle les raisons que nous avions de rendre grâces et louer le Dieu de la vie. Nous avons aussi prié pour les personnes qui ont fait et font partie de notre chemi¬nement spirituel et pour celles qui ont contribué à notre expérience de la Foi. Nous avons été émues d’entendre l’une ou l’autre personne présente donner le nom d’une Petite Sœur comme instigatrice de la suite de Jésus dans le projet du Royaume de Dieu.
 
Avant de souligner l’importance et l’accent mis en tant que Congrégation sur l’Assomption de Marie, chaque participant a été invité à exprimer de quel vocable de Marie il se sentait le plus proche. Comme nous sommes au Brésil, il est naturel que ce soit Nossa Senhora Aparecida qui ait été la plus mentionnée. Nous avons introduit le thème de réflexion, à partir d’éléments historiques, comme la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie, sa signification depuis l’origine du catholicisme. Comme au 7ème siècle elle était célébrée sous le vocable de la « Dormition de Notre Dame », il fallut attendre un autre siècle pour que le nom « Dormition » devienne ASSOMPTION proclamée solennellement en 1950 par le Pape Pie XII.
 
Nous avons présenté au groupe l’aspect de l’Assomption vécu par la Congrégation, et pour cela nous avons pris le numéro 12 de notre Règle de vie :
« Comme Marie, femme de son peuple, nous sommes souvent présentes aux humbles commencements de l’Eglise. Son Assomption nous donne la certitude qu’un monde nouveau se prépare ; elle soutient notre espérance et nous rend audacieuses pour nous engager avec nos frères et nos sœurs dans la transformation de l’humanité. » (RV 12)
 
Aussitôt après nous avons dit la prière de Convention que Mère Marie du St Sacrement a faite au pèlerinage national de Lourdes en 1901 et que Mère Marie Madeleine Termont a renouvelée le 15 août 1971 :
 
« Nous venons à toi, Marie, avec la plus vive reconnaissance et la plus entière confiance.
Nous te remercions pour toutes les grâces reçues cette année.
Nous te confions à nouveau notre vie religieuse apostolique.
Apprends-nous à servir le Christ et à participer à sa mission de Salut.
Entre tes mains nous promettons de rester fidèles à l’Eglise et aux exigences de notre vocation.
Notre Dame de l’Assomption, conduis la Congrégation selon le plan de Dieu. »
 
Ensuite nous avons partagé un délicieux lunch brésilien dans la tendresse et avec des danses.
 
La communauté de Padre Inácio

 

25/10/2012
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter