R.D. Congo - La Fraternité de Kinshasa

"Aujourd’hui, il nous faut concrétiser nos talents, en lien avec le charisme !" Cette phrase synthétise vraiment ce que nous aimerions vivre en fraternité, ici à Kinshasa.

Notre réalité n’est pas très vieille. Ça ne fait qu’un an que nous marchons ensemble. Chacun vient de différentes rencontres faites avec les Petites Sœurs : par l’école maternelle, le centre d’apprentissage des femmes, des personnes du quartier... Et pourtant le chemin paraît déjà long lorsque l’on écoute ce que chacun de la Fraternité vit pour lui-même et pour les autres.
 
En voici quelques échos partagés lors d’une rencontre où le texte d’Evangile du jour était celui des talents.
 
"La Fraternité existe en RDC, nous avons connu des mutations de religieuses et lorsque l’on regarde l’Evangile, il nous invite à cet effort de continuer, de persister même au cœur du changement et d’être fidèle. Nous, nous sommes là. Depuis que l’on a déménagé, nous venons de très loin car nous portons cette fraternité dans le cœur, nous voulons être à côté des Petites Sœurs de l’Assomption, accompagner le Charisme dans l’Esprit des fondateurs. L’Evangile d’aujourd’hui invite à s’étendre davantage selon nos charismes, nos capacités avec la volonté de Dieu. La Fraternité est en train de progresser en RDC. Dieu est en train d’exaucer nos prières, c’est une merveilleuse rencontre entre nous et les sœurs ! " Papa Georges
"Pour moi la Fraternité est importante, j’aime ce temps. Il permet de perpétuer le charisme de nos fondateurs : la charité pour le plus pauvre, s’occuper des malades. Chacun, nous avons des talents pour manifester notre charisme. Là où je suis, je m’occupe des autres avec mes moyens, j’ai un œil particulier pour eux. En partageant ces gestes de charité, d’Amour j’entre dans l’invitation de la Parole : "Viens, réjouis toi ! " et le Seigneur va nous inviter à son festin". Mama Berthe
"Le Seigneur donne à chacun selon ses possibilités. Le peu que j’ai, je peux quand même le donner, le Seigneur connaît mes possibilités au lieu d’aller creuser un trou pour l’enterrer, c’est mieux que je l’offre." Mama Jeanne Marie
 
"Dans le groupe de Fraternité, on travaille nos talents dans chaque rencontre. Selon les évènements du pays chacun a apporté quelque chose d’important pour enrichir les autres et se faire grandir ensemble. Ceci fait la grandeur, la joie de nos rencontres." Sr Pilar
 
"En vous écoutant, j’entends que la fraternité n’a pas un long chemin ici, mais dans le partage, on sent que vous êtes touchés par le charisme du Père Pernet, et d’Antoinette Fage. Vous savez bien faire le lien entre le Charisme et l’Evangile." Sr Anne
"Dans l’Evangile, il n’est pas dit la manière de travailler les talents pour les faire fructifier. Avec le groupe de la Fraternité ensemble nous pouvons trouver la manière de faire fructifier les talents.” Sr Catalina
 
"Par rapport au Charisme de fond, nous retrouvons l’invitation faite par le pape d’aller vers les pauvres, ceux que la société rejette. La Fraternité a sa raison d’être pour que l’on s’engage dans ce sens-là." Papa Achille
 
"Moi quand je rencontre les malades, je leur donne quelque chose pour les encourager et je le fais au nom de notre Fraternité. Ça donne du sens à mes gestes de venir à ce groupe, je ne suis plus seule à agir." Mama Ortance.
 
Au moment de se poser la question de comment évoluer dans la Fraternité, deux dimensions sont venues, celle de poser des actes, et l’autre de prendre le temps de la prière pour toujours plus correspondre à ce que le Charisme invite à vivre.
 
- "Cette année ça serait bien de faire des Réco comme beaucoup d’autres laïcs le font. J’ai cette soif de prier, d’avoir du temps pour nous membres de la Fraternité." Mama Wallé.
 
- "Il serait bien de faire des actions concrètes, poser des actes, ça marque plus les personnes. Il nous faut regarder le besoin de l’environnement pour correspondre à l’attente des personnes et cibler une population marginalisée pour qu’ils se sentent d’une famille : la famille des enfants de Dieu. Souvent, nous les humains, on se croit plus pauvres que les autres mais le Seigneur nous a donné comme richesse de nous mettre au service des autres". "La Réco peut faire mûrir le projet dans ce sens." Papa Achille
 
En fin de rencontre, prenant le temps de lire la lettre accompagnant le dossier "le Charisme d’Etienne Pernet et Antoinette Fage rassemble des Laïcs et des Petites Sœurs de l’Assomption en une seule famille", nous avons apprécié les thèmes, sûrs que chacun est important pour nos vies de Laïcs. Celui qui est retenu dans un premier temps est “Une spiritualité qui transforme” puisque certains d’entre nous se posent la question d’un engagement comme laïcs associés.
 
Nous nous réjouissons de vous partager ces quelques lignes, qui vous offrent de découvrir ce que nous vivons ici en République Démocratique du Congo, et qui voyageront à travers le monde.
 
Amitiés à tous.
La Fraternité de Kinshasa
 
30/03/2015
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter