Première rencontre internationale des Petites Sœurs, laïcs et Andas de l’Assomption

Avec la participation de laïcs et des Andas délégués de Belgique, du Brésil, du Canada, de Colombie, d’Espagne, des Etats-Unis, de France, d’Irlande et de la République Démocratique du Congo, la « première rencontre internationale Assomptionniste de Laïcs » s’est déroulée conjointement à la Commission Internationale des Laïcs et Petites Sœurs de l’Assomption. La devise de cette rencontre était : « Le Charisme, source de vie et mission partagée » ; plus qu’une simple phrase, c’était un appel à voir autrement l’union dans la mission entre laïcs et Petites Sœurs.

Cette rencontre fut l’occasion de connaître personnellement des laïcs et des Petites Sœurs de différents pays, leurs œuvres, leur vie, et découvrir que laïcs et PSA ont une véritable « mission partagée » : travailler pour la construction du Règne de Dieu, chacun avec ses talents et ses capacités mais unis par le cœur pour parvenir au salut intégral des êtres humains.

L’un des moments marquants de cette rencontre fut l’opportunité donnée aux laïcs de faire un pèlerinage sur les pas de nos Fondateurs assomptionnistes : Etienne Pernet et Antoinette Fage. Pendant ce pèlerinage, nous avons pu mesurer quels furent leurs efforts, leurs joies, leurs préoccupations, et ainsi approfondir les origines de notre communauté : celle des Petites Sœurs de l’Assomption. De plus, ce fut l’occasion de redécouvrir que leurs efforts ont été récompensés car il continue d’y avoir des fruits bien au-delà des temps de la fondation de la communauté : les fruits de l’Assomption nous arrivent année après année dans les quartiers les plus pauvres et les plus vulnérables, ainsi qu’en chaque lieu où l’on rencontre un frère assomptionniste.
 
Nous avons eu la joie d’entendre les interventions de Pilar Trillo, PSA d’Espagne, et du Père Marianiste José María Arnaiz, du Chili, qui ont respectivement ouvert notre réflexion sur les sujets de « Justice, Paix et Intégrité de la Création » et « Vie et mission partagées ».
 
Lors de ces journées, nous avons vécu des moments très particuliers en raison de cette rencontre de tant de cultures, de langues, de pays différents, mais avec beaucoup en commun : le Charisme assomptionniste. L’amour pour le service de ceux qui ont le plus besoin de nous, le désir immense d’imiter Jésus-Christ Serviteur et Sauveur. Le désir immense d’aider les plus petits car en eux nous rencontrons Dieu, la grande joie que nous ressentons lorsque tout concourt pour la construction du Règne de Dieu. 
La diversité vécue lors de cette première rencontre reflétait l’union des cultures, des langues et des diverses manières d’être. Tous réunis dans un même esprit et un même charisme. Ce fut un symbole de paix et de joie entre les laïcs, quelle que soit leur origine, car le monde est pour tous. C’est pour cette raison que l’Assomption doit être exprimée dans chaque geste, dans chaque mot et chaque œuvre, si petite soit-elle. Il est nécessaire d’arriver à un partage solidaire et fraternel entre toutes les personnes où que nous soyons car la joie de partager ce monde représente la quête solidaire de la paix, d’un monde plus juste et meilleur pour tous. Inclure chaque personne en tout lieu sera le résultat d’un travail pour dépasser les barrières qui nous séparent en construisant ensemble un monde plus humain et accessible pour tous.
 
Il faut souligner que c’est la première fois que les laïcs du monde entier se rencontrent pour partager leurs expériences et exprimer leurs idées en tant que « Famille de l’Assomption ».
 
Nous sommes arrivés à cette rencontre tels un groupe d’inconnus qui venaient de différentes parties du monde, pleins de questions et aussi curieux de savoir ce que chacun avait à dire sur son pays. Nous sommes arrivés sans connaître la mission mise en place par les uns et les autres, mais pour chaque présentation de la mission que nos frères laïques faisaient, l’Esprit Saint œuvrait dans nos cœurs pour opérer une vraie transformation, une véritable union, une communion de frères et soeurs en Christ.
 
En parlant de transformation, nous avons évoqué celle qui est comme un feu dans notre âme, celle qui nous change pour toute la vie. Ce fut réellement un moment privilégié pour nous retrouver avec Jésus à travers les présentations sur la réalité et la mission de chacun des pays participants et à travers nos propres vécus. Chacune des présentations nous a beaucoup apporté. Celle de nos frères des Etats-Unis nous a rappelé que nous portons la lumière du Christ en nous et que nous devons transmettre cette lumière aux autres ; les frères du Canada nous ont rappelé que les laïcs peuvent continuer la mission des Petites Sœurs partout où ils sont présents ; les frères de Colombie nous ont rappelé que la guerre n’éteindra jamais la joie qui est en nous, ceux de France nous ont rappelé que les Fraternités sont un espace ouvert pour partager sincèrement avec nos frères et soeurs. Chaque délégation portait avec elle un petit miracle qui alimentait notre charisme assomptionniste.
 
C’était merveilleux de nous écouter les uns les autres et de savoir que nous partagions le même charisme, découvrir que nous étions une famille et que nous avions les mêmes parents : Etienne Pernet et Antoinette Fage. Dans chaque parole nous avons pu sentir la simplicité, l’engagement et l’amour de chaque laïc participant et voir en eux le visage de Jésus. 
 
Chaque personne qui est intervenue dans cette rencontre l’a fait avec le cœur et a aidé à la transformation de tous ceux qui ont participé à cette Première Rencontre Internationale de Laïcs. L’intervention du Père José María Arnaiz fut fondamentale, il nous a permis de nous souvenir d’où nous venions et il nous a rappelé que nous avons une grande mission devant nous en tant que laïcs de l’Assomption, nous avons beaucoup à donner, et il y a beaucoup de travail à faire. 
 
Pendant la rencontre, nous avons aussi pu partager la messe au cours de laquelle trois participantes : Solange Da Silva Galdino, Maria Do Carmo Da Silva (Brésil) et Diana Nevière (France) ont pu faire leur engagement en tant que Laïques Associées à la communauté des Petites Sœurs ; ce fut un moment intense en émotions pour tous, et une vraie joie de pouvoir partager ce merveilleux moment en famille. Tous les laïcs venus de Colombie, des Etats-Unis, de Belgique, et de France ont pu renouveler leur engagement.
 
 
Cette première rencontre nous engage en tant que Laïcs, à suivre Jésus, à faire ce pas qui nous permettra de nous dépasser pour construire le Règne. Cela nous a permis de nous rendre compte que seuls nous ne pouvons rien faire mais si nous nous appuyons sur Jésus et sur nos fondateurs, nous pouvons tout réussir. Ce fut un moment pour renouveler nos forces et notre foi, cette rencontre nous a rappelé que chacun de nous a un talent qui ne doit pas rester caché mais qui doit être mis au service de nos frères dans chacun de nos pays.
 
Nous terminons cet article de la même manière que nous avons terminé la rencontre, en envoyant en mission chacune des personnes qui liront cet article, dans chacun des pays où il/elle se trouve. Imaginons que ce soient nos Fondateurs qui nous envoient en mission :
 
« (ton prénom), nous t’envoyons…. Va et que tes actes parlent de Jésus-Christ. »
 
Luzmarina Giraldo et Diana Nevière, 
 
28/02/2017
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter