Premier pèlerinage à Lourdes d’une aspirante vietnamienne

Témoignage

On peut comparer l’amour d’une mère à un océan car il est étendu et immense ; elle consacre sa vie à ses enfants. La langue humaine n’a pas les mots pour décrire l’amour de Marie, la mère du monde, qui comprend profondément les souffrances des malheureux et les douleurs que ses enfants vivent quotidiennement. Elle ne peut fermer les yeux devant tout cela ; c’est pourquoi elle apparaît pour faire des miracles afin de sauver ses enfants du désespoir. Quant j’étais petite au Vietnam, j’entendais le mot « Lo Du » qui signifie Lourdes, mais je ne connaissais ce lieu que par photos et d’après les récits des pèlerins. Déjà, j’avais le fort désir d’y aller une fois dans ma vie et enfin, l’occasion s’est présentée pour moi de m’y rendre. J’étais si heureuse de me retrouver à Lourdes, de toucher le rocher, de contempler Marie sans me lasser, de boire l’eau de la Grotte, d’accompagner des malades pendant plusieurs jours… J’ai beaucoup aimé l’ambiance de prière qui y règne, les célébrations, les chapelets, la procession aux flambeaux, ces pèlerins de toutes cultures qui arrivent des quatre coins du monde… 
 
Un siècle et demi a passé depuis l’apparition de Marie à Lourdes ; depuis, la Vierge n’a cessé de donner des grâces sur la terre… Ayons une confiance absolue en Marie. Comme nous le dit Saint Marc (11,23-24) : « Vraiment, dit le Seigneur, tout ce que vous demanderez dans la prière, croyez que vous l’avez déjà reçu, cela vous sera accordé ».
 
Sr Marie Cam Nhung, aspirante
 
10/10/2011
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter