Pérou : vie partagée - Noviciat de Lima

Nous nous appelons Raquel, Irene et Fanny, jeunes du Congo, et nous avons commencé notre noviciat à Lima (Pérou) il y a huit mois. Nous avons le plaisir de partager avec vous un peu de ce que nous avons vécu lors de notre formation.

A notre arrivée à l’aéroport, nous avons été accueillies par la communauté, et nous nous sommes tout de suite senties chez nous, très heureuses. Les premiers jours ont été consacrés à nous installer dans notre communauté et à faire la connaissance de la communauté des Petites Sœurs aînées qui est située à environ 15 minutes de la nôtre. Elles aussi nous ont fait un très bon accueil. Nous avons ensuite visité le quartier, le marché, la chapelle de notre communauté chrétienne, les différents secteurs que comporte la paroisse. Lorsqu’on nous présentait aux gens, tous étaient très contents de nous voir et nous offraient un sourire qui nous mettait tout de suite à l’aise. Notre plus grande difficulté était la langue : il n’était pas facile de parler et de comprendre ce que nous entendions, mais cela n’empêchait pas de communiquer avec des gestes, avec un seul mot parfois, et nous étions heureuses de voir que nous parvenions tout de même à nous comprendre. Les gens se montraient très avides de parler avec nous. Ils avaient toujours l’air très aimable et accueillant.
 
Après une semaine, nous avons commencé nos cours d’espagnol, avec notre professeure Betty, qui a été une vraie mère pour nous. Nous devions nous déplacer à l’autre extrémité de la ville pour aller chez elle, trois fois par semaine. Rapidement, nous avons appris à nous déplacer dans le métro, et nous avons bien profité des cours de grammaire avec Betty et de l’aide d’Erika, une autre professeure avec qui nous pratiquions la conversation. Ce cours d’espagnol nous a été très utile, et aujourd’hui, nous pouvons communiquer sans problème. 
 
 
Avec nos professeurs et les autres étudiants en espagnol
 
Dans la communauté, nous étions très heureuses de partager notre joie avec les Petites Sœurs. C’est une communauté ouverte, qui partage la vie, qui sait dialoguer et qui reste unie. On y favorise beaucoup la rencontre avec les voisins et tous ceux qui composent la communauté chrétienne. C’est aussi une communauté priante, joyeuse, festive, où nous nous aidons mutuellement.
 
 Raquel, Bernie, Irene, Luz Miryam, Fanny, Rocío
Communauté du Noviciat à Lima
 
 
Relations et expérience avec les habitants du quartier
 
Dans la rencontre avec les gens du quartier, nous avons beaucoup apprécié l’intérêt qu’ils montrent pour nous connaître. Il arrive souvent que dans le bus, dans la rue, dans les groupes, les gens nous demandent : d’où venez-vous ? Comment trouvez-vous le Pérou ? La nourriture vous plaît ? Lorsque nous nous rendons à l’Eucharistie dans l’une ou l’autre chapelle du quartier, mais aussi au marché ou dans la rue, les gens viennent nous dire bonjour et nous souhaiter la bienvenue.
 
Pendant le mois de janvier, nous avons participé au centre de loisirs avec les enfants du soutien scolaire, et dès le mois de mars, nous avons apporté notre aide à ce programme avec les Petites Sœurs et quelques bénévoles. Les enfants nous aident aussi à pratiquer notre espagnol. Ils nous disent : « ma sœur, nous allons lire ensemble mon cahier pour que tu saches bien lire. » Avec eux, nous apprenons beaucoup. Ils se jettent tendrement dans nos bras et nous posent plein de questions.
 
A partir d’avril, nous avons commencé à participer, une fois par semaine, à des activités proposées par la communauté chrétienne : Irene fait de la catéchèse familiale avec les enfants qui se préparent à la première communion. Raquel participe à l’éveil des petits à la paroisse, avec des enfants de 2 et 3 ans. Fanny partage avec d’autres jeunes l’animation du groupe de catéchèse des enfants qui se préparent à la confirmation. Toute cette expérience est très belle, et elle nous fait voir que le monde est plus grand que ce que nous imaginions.
 
Clôture de l’atelier danse pendant les vacances
organisées par le soutien scolaire 
 
 
Partager avec d’autres jeunes en formation
 
Début mars, nous avons commencé les cours de la CONFER (Conférence des Religieux). Nous y allons trois jours par semaine, à raison de deux cours par jour. Cette expérience est très intéressante pour nous, elle nous permet de connaître de nouvelles choses et nous apporte beaucoup d’éléments pour notre croissance personnelle. En plus des cours, nous participons aussi à des ateliers et à des retraites mensuelles, qui nous aident beaucoup à réfléchir, approfondir et faire notre discernement.
Parmi nos camarades, il n’y a pas que des Péruviens, mais aussi des personnes de différents pays, surtout d’Amérique latine, et quelques jeunes du Burkina Faso. C’est une bonne occasion pour se connaître, pour entrer en contact les uns avec les autres, tisser des liens amicaux. Nous former avec des gens d’autres cultures est pour nous d’une grande richesse.
 
 Avec nos camarades à la Conférence des Religieux
 
 
Avec nos camarades à la Conférence des Religieux
 
Pendant les pauses entre deux cours, nous échangeons beaucoup. Il y a toujours des questions à propos de nos pays, et tout cela nous aide à entrer dans un dialogue. Avec les professeurs aussi nous avons une bonne relation. Ils sont très compréhensifs et ils viennent nous voir pour demander s’il y a quelque chose qui n’a pas été clair ou s’il faut expliquer à nouveau.
 
Cette expérience à la CONFER est très significative pour nous. Les apports et tout ce que nous vivons chaque jour, nous aident à mieux nous connaître personnellement, à mieux connaître aussi ce qui a trait à cette option de vie religieuse et à approfondir notre relation avec Dieu. 
 
Dès que nous rentrons à la maison, nous reprenons avec les Petites Sœurs ce qui a été dit pendant le cours, pour mieux l’assimiler, dissiper un doute, et partager les inquiétudes que nous pourrions avoir par rapport à notre vie. Tous les quinze jours, nous prenons un temps consacré à notre spiritualité, pour mieux la connaître et l’approfondir. C’est un temps très important, où nous entrons plus profondément dans la vie de la congrégation. 
 
 Au fond, on aperçoit Campoy, le quartier de Lima où nous vivons
 
Tout passe très vite, mais en même temps, on aura l’impression d’avoir vécu longtemps ici, étant donné la multitude de choses que nous vivons. Nous rendons grâce à Dieu et à la Congrégation de nous avoir donné cette opportunité pleine de belles choses.
 
Raquel, Irene, Fanny 
Novices à Lima

 

18/08/2016
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter