Pérou - Mission des Petites Sœurs dans la catéchèse familiale de Campoy (Lima)

Dans ce quartier de Lima appelé Campoy, nous sommes impliquées dans la vie de l’Eglise qui désire cheminer avec les familles appauvries. « La part qui est dévolue à la Petite Sœur est le pauvre, l’ouvrier et sa famille : cette part, elle l’aimera d’un amour de préférence » P. Pernet.

Nous sommes en accord avec les mots du Pape François : « il faut veiller à valoriser les couples, les mères et les pères, comme sujets actifs de la catéchèse, spécialement à l’égard de leurs enfants, […]. La catéchèse familiale est d’une grande aide, en tant que méthode efficace pour former les jeunes parents et pour les rendre conscients de leur mission comme évangélisateurs de leur propre famille. En outre, il est très important de souligner le lien entre expérience familiale et initiation chrétienne. » (Rapport final du Synode 2015-N°89)
 
 
Voilà 25 ans que nous partageons notre charisme avec le projet de catéchèse familiale, qui est un véritable chemin communautaire d’évangélisation par la famille et pour les familles. Dans ce projet, ma mission de Petite Sœur de l’Assomption, passionnée de Jésus-Christ « Serviteur et Sauveur », a été d’accompagner les couples guides, les animateurs et les familles, en tant que formatrice de la Foi, en encourageant les laïcs engagés dans leur famille, leur quartier, leur communauté etc.
 
En tant que conseillère, je fais partie de l’équipe de catéchèse familiale qui est présente dans les six communautés de la paroisse, nous travaillons avec les coordinateurs/trices pour que la catéchèse atteigne son objectif de former des communautés engagées dans la transformation des familles.
 
Je partage avec vous quelques-uns des nombreux témoignages sur cet accompagnement par le biais de la catéchèse familiale :

 
Témoignage d’une famille
« - Nous avons deux enfants de 11 et 7 ans. Nous avons connu la catéchèse familiale lorsque nous avons inscrit notre fille pour qu’elle reçoive le baptême et la première communion, mais nous avions déjà une idée du programme car nous allions à la messe en famille, comme nous le faisions dans notre village d’origine Ayacucho. Ma femme est très charismatique ; elle aime participer à toutes les activités de l’église et elle fait beaucoup de choses. 
 
- Mon mari n’avait pas très envie d’aller aux réunions : il a un caractère bien trempé, et on ne pouvait pas discuter avec lui car il savait toujours tout et il avait toujours raison… mais vers le milieu du parcours, il a commencé à y assister sporadiquement ; il me disait : « ça commence à me plaire ; il y a des choses que nous ne faisons pas chez nous, par exemple nous ne prions pas... moi je pensais être un bon père parce que je donnais à ma famille ce qui est matériel, mais j’oubliais que le spirituel était aussi important. » Nous avons tous les deux appris à connaître la famille de Nazareth : Joseph, Marie et Jésus, et maintenant nous pouvons dire avec beaucoup de conviction que « c’est comme ça que notre famille doit être » et pour être de meilleurs parents, chaque jour nous devons éduquer dans la foi nos enfants ; et pour confirmer notre foi, nous avons donc décidé de recevoir le sacrement du mariage religieux, pour recevoir la bénédiction complète de Dieu. »
Roxana et Plácido
 
 
Témoignage d’un enfant
 
« Je m’appelle Kevin Saúl Livia Campos et j’ai 13 ans ; j’ai beaucoup appris pendant ces deux années de catéchèse familiale, et notamment j’ai appris à connaître la parole de Dieu ; pendant la première étape, ce fut une très belle expérience parce que j’aimais les jeux proposés par mes animatrices, Angie et Yamilet, qui étaient très gentilles et joyeuses ; on s’amusait beaucoup, mes amis et moi. Pour la deuxième étape, quelque temps avant de recevoir le Corps du Christ, il y a eu un très beau moment ; j’avais vécu une expérience de retraite inoubliable, avec la veillée autour du feu, les animations… et pendant les journées où j’étais seul, éloigné de ma famille, j’ai appris à mieux connaître Jésus, à apprécier ma famille et à savoir ce que Jésus nous enseigne avec sa Parole. Au moment de ma Communion, je me suis senti encore plus heureux, et réconforté de le recevoir et de l’avoir en moi, et chaque fois que j’assiste à la messe je le reçois de la même façon, avec beaucoup d’enthousiasme, parce que je sais que c’est une nourriture dont j’aurai toujours besoin pour fortifier mon esprit et avoir la paix intérieure. Je suis donc très heureux que ma mère m’ait inscrit à la catéchèse familiale et d’avoir pu vivre tout ce que le Seigneur m’a donné. Je ressens le besoin de continuer à persévérer sur le chemin de Jésus ». (Kevin, adolescent, est le fils d’une mère célibataire ; avec ses deux frères, ils ont tous suivi le programme de C.F.) 
 
 
A la fin des deux étapes, le programme prévoit une retraite avec les enfants.
 
Le parcours s’étale sur deux années consécutives, avec une rencontre hebdomadaire avec les parents, accompagnés par les « couples guides ». Un autre jour de la semaine, les animateurs se réunissent avec les enfants, pour partager et consolider les connaissances de la catéchèse. A la fin des deux années, on essaie de faire une rencontre plus personnelle et spirituelle avec le Seigneur, où les enfants apprennent à prendre davantage conscience de l’importance de leur famille. Pour cela on prépare une retraite de trois jours, où l’on partage des thèmes très importants, en faisant de ce temps une rencontre inoubliable entre les enfants et Jésus.
 
Les responsables sont les animateurs et l’équipe qui accompagne
pour la préparation des activités pendant les jours de retraite.
 
Aujourd’hui à Campoy, avec mes 80 ans, je suis heureuse et je me réjouis de ce que le Seigneur de la vie m’offre, avec mes frères et sœurs, pour former avec eux des communautés, pour que le Règne de Dieu s’étende aux familles. Après 50 années de vie religieuse, le plus grand cadeau que j’aie reçu, ce sont les fruits et la fidélité en Dieu, l’amitié issue de tout le travail que nous faisons pour l’évangélisation des familles, pour que les laïcs engagés dans cette mission conservent le charisme et la spiritualité, et puissent continuer à travailler pour le bien des foyers de Campoy.
 
« Ils portent encore des fruits dans la vieillesse, ils sont pleins de sève et verdoyants, pour faire connaître que l’Éternel est juste. » 
Psaume 92 

Luisa – Communauté de San Martín – Lima, Pérou
16/02/2016
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter