Mosaïques9, lieu de rencontre, d’échange et de prise de conscience…

Pour la seconde année consécutive, l’établissement Sainte Marie de Neuilly a demandé au Vicariat à la Solidarité du diocèse de Paris, d’organiser une journée autour de la rencontre de l’autre, venu d’ailleurs. Ceci se passe dans le cadre d’une retraite de trois jours. Il est proposé aux élèves de seconde, deux formules. La première est une retraite dans un monastère, la seconde trois jours sur la rencontre de l’autre différent, avec ATD Quart Monde, l’Arche et le Vicariat.

Avec l’équipe du Vicariat, il nous est apparu important de permettre l’échange entre les jeunes et les migrants. D’où l’idée de venir à Mosaïques9 manger un couscous et recevoir les témoignages de personne étrangère et réciproquement de demander aux jeunes d’apporter des gâteux pour les goûters des enfants. Ainsi, tous sont entrés dans une dynamique d’échange et donc d’enrichissement mutuel. 

C’est ainsi que le 31 mars, nous recevions 32 jeunes filles de seconde. Zarah était passée la veille, déposer dans le frigo, viande, et légumes. Le matin, à 8h30, aidée de Roseline Jacotot et de Jeannette Abiven, elle s’est mise à cuisiner un couscous géant ! Pendant ce temps, les jeunes faisait un jeu de rôle, où elles été un immigré de l’Europe de l’est ou d’Afrique. Ensuite, avec leurs professeurs, elles ont rejoint Mosaïques9, où le couscous était prêt. Après le repas, quatre femmes de l’association ont témoigné de leur parcours. Temps fort de cette rencontre, car les jeunes ont réalisé, que personne ne quitte son pays par plaisir. Elles ont aussi saisi que de rester en France, est difficile, à cause de la langue, de l’éloignement de la famille, des papiers administratifs qu’il faut sans cesse fournir… Elles ont admiré le courage, la force et la dignité de ces personnes. Elles ont expérimenté, combien nous étions de la même humanité.
 
Voici quelques unes de leurs expressions :
« Un grand merci pour nous avoir fait changer de regard sur les migrants. Désormais, nous serons plus attentives aux richesses qu’ils peuvent nous apporter. »
« Cette journée a été un coup de poing qui m’a ouvert les yeux sur un autre monde que celui dans lequel nous vivons »
« Vous nous avez fait réaliser la ressemblance de ces personnes avec nous »
« Merci pour le délicieux coucous. Les témoignages nous ont profondément émus et nous ont aidées à prendre conscience de toutes les richesses que les migrants nous apportent. Dorénavant notre regard sur eux sera changé. Sr Agnès
 
 
23/04/2014
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter