Mauá – 15/11/2015 / Rencontre du groupe des Amis de l’Assomption

Nous avons commencé notre rencontre aux pieds du Christ Rédempteur, situé à l’entrée de la Maison de Retraite Ir. Celenir. Les bras ouverts, le Christ accueille les personnes qui arrivent. Cette maison fut la demeure de nos Petites Sœurs de l’Assomption dans le quartier. L’architecture de la maison a été repensée par le Père Osvy, de la paroisse Saint Jean Baptiste, qui a assumé le double rôle de prêtre et de maçon. Un étage a été ajouté en haut pour accueillir une petite chapelle de très bon goût, qui invite à prier.

Après avoir sonné un coup sur le bol tibétain, nous avons commencé une contemplation sur toute la beauté que Dieu nous a laissée, nous avons médité et nous sommes entrés en harmonie avec la nature et avec notre Créateur, et à la demande de la Sœur, nous avons été oints avec de l’huile de romarin pour ouvrir nos routes à notre mission de baptisés : ce fut un moment fort de la présence de l’Esprit Saint. Nous avons introduit notre thème, la « Mission », Mt. 29,18-19 en nous basant aussi sur le document 100 de la CNBB : Comunidade de Comunidade : Uma nova Paróquia. (Communauté de communauté : une nouvelle paroisse).
Louez le Seigneur tous les peuples et rendez grâce pour sa bonté.
 
Nous avons pris un café robuste, délicieux, et préparé avec amour.
Ensuite, chaque participant a pu partager sa mission en faisant le lien avec les 150 ans de la Congrégation des Petites Sœurs de l’Assomption. Nous avons réfléchi avec nos sœurs des communautés Santo Antônio, São Jose Operário de la paroisse São João Batista et Perpetuo Socorro de la paroisse São Pedro ; nous nous avons parlé des débuts de la communauté, combien nous apprécions cette participation des communautés, et la joie qu’elle nous a apportée. Sœur Dirce nous a apporté une « existence » en offrant ce qui animait Jésus dans sa mission et qui nous conduit aujourd’hui à donner une continuité à son projet. A partir des échanges personnels, il ressortait que si nous ne nous soutenons pas mutuellement, nous ne grandissons pas, et nous ne bâtissons pas de communauté ; chaque personne est différente, nous devons travailler avec nos défauts et nos qualités, nos témoignages, notre expérience… enfin de compte, ce qui nous unit est et sera toujours l’Amour de Dieu. 
 
La foi est la nourriture qui alimente l’être humain, soutient les personnes élues et appelées à consacrer leurs vies à la construction du Royaume.
 
Le travail de ces sœurs dans notre paroisse a été merveilleux, elles ont rendu à de nombreuses personnes la dignité qu’elles avaient perdue et nous leur en sommes reconnaissantes.
 
 
Après le repas, nous avons fixé notre agenda pour 2016 et nous nous sommes préparés pour la Sainte Messe, qui a été célébrée dans la grande église paroissiale.
Il y avait beaucoup de participants qui, gentiment sont venus embrasser nos chères sœurs : Laurinda, Gertrudes, Jeannine et Dirce. La joie irradiait des visages de chacun, dans l’action de grâce à notre Dieu pour ces femmes qui donnent leur vie par amour du prochain comme Jésus nous l’a enseigné, et je suis sûre qu’elles serviront d’exemple à tous et toutes.
 
Jésus Eucharistie qui s’est livré pour nous, a été le soutien des 150 années des Petites Sœurs de l’Assomption.
 
 
Que Dieu et Notre Dame de l’Assomption continuent de nous bénir, et que dans l’année qui vient, vous receviez encore plus.
 
Photos et texte principal, Marlene Freire (Lena) –
participation de Cida França et Sr. Dirce
07/12/2015
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter