Maison de retraite de Joué les Tours : une journée ensoleillée, colorée et musicale

N’est-ce pas ce que l’Évangile nous rapporte ? Jésus avec ses disciples était invité à des repas. Jésus se met à table avec les petits, les pécheurs... Il était proche des gens et Il les aimait... C’est un peu ce qui s’est vécu en cette journée fin juin à Joué les Tours

Cette année le pique-nique de la Maison de retraite est antillais, ensoleillé en cette fin de juin pluvieux et frais... 380 personnes sont présentes, ce qui témoigne de l’attachement des familles des résidents, des bénévoles à ce moment de convivialité. C’est un grand branle-bas pour l’installation des tentes, de la décoration, de la musique, barbecue, etc. Tous les corps de métiers du personnel sont motivés pour la réussite de la journée. Le directeur de la Maison de retraite, après avoir accueilli toutes les personnalités saluent le professionnalisme des agents en les remerciant. La fête réunit plusieurs générations allant des enfants du personnel et du conseil (municipal) à Mme Renée Dupont, résidente, qui s’est vue remettre, pour ses 101 ans un magnifique bouquet avec le souhait d’un « excellent anniversaire » par Monsieur le Maire de Joué les Tours.
 
 
Pour se glisser dans l’ambiance antillaise, le personnel, les bénévoles et les « blouses roses » portent des colliers de fleurs. Les Petites Sœurs participent tout simplement à la fête avec les résidents, c’est notre vécu habituel... mais n’est-ce pas ce que l’Évangile nous rapporte ? Jésus avec ses disciples était invité à des repas. Jésus se met à table avec les petits, les pécheurs... (cf St Mathieu). Il était proche des gens et Il les aimait... C’est un peu ce qui s’est vécu. On a entendu : "c’était bien" - "une bonne journée", "animation, musique, tout était bien". Car les personnes s’expriment peu.
 
L’attitude du cœur : attention les uns aux autres. La participation du personnel administratif. La disponibilité du personnel, pour placer les résidents en fauteuil autour de la piste de danse... leur gentillesse pour proposer quelques pas de danse à ceux qui le désiraient. La bonne humeur se lisait sur les visages, le sourire de ceux qui se sont sentis entourés... Un moment heureux pour tous y compris pour le personnel "on oublie la fatigue quand on voit des gens contents".
Nous croyons que le Royaume de fraternité se construit dans le don de soi au service de tous.
 
La communauté de la maison de retraite de Joué les Tours
Août 2013
03/09/2013
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter