Madagascar / Rerncontre de la Fraternité NDA du 23/12/2012 à Sahalava

La Fraternité Notre Dame de l’Assomption est un petit groupe qui commence tout doucement à démarrer à Sahalava – Madagascar. Nous nous sommes réunis le 23 décembre (nous en sommes à la 3ème réunion), pour célébrer ensemble Noël. Chacun/une était invité à venir avec un « petit quelque chose » à manger pour partager : il avait été précisé de ne pas apporter des choses compliquées ou chères, mais simples, pour rester dans l’esprit du Père Pernet et A. Fage qui voulaient la simplicité et que nous exprimions la fraternité par des gestes simples.

Le jour venu, sont arrivées une dizaine de personnes ; la consigne respectée, chacun/une arrivait avec son petit paquet de biscuits sucrés ou salés. Par exemple, une jeune femme – qui vient au suivi nutritionnel avec son enfant (qui d’ailleurs dormait paisi¬blement dans un panier pendant la réunion) – avait fait quelques pommes de terre frites chez elle, pour mettre au commun.
L’ambiance était à la joie !
 
Nous avons commencé par un chant de Noël, la prière et une introduction, ensuite nous leur avons proposé un « photo langage » pour exprimer ce que signifiait Noël pour chacune/un, que nous disait cette fête.
Sans se faire attendre, une par une chaque personne s’est exprimée… Le partage était spontané et beau.
Après un temps de silence, il y eut des prières spontanées qui ont surgi du fond du cœur et qui parlaient de la vie quotidienne avec ses joies et ses souffrances ; des évènements familiaux et du quartier etc.
En voici quelques échos :
« Le mois de décembre est un mois pour les enfants, nous prions pour tous les enfants dans le monde spécialement les enfants pauvres pour qu’ils puissent fêter, et se réjouir comme les autres enfants. »
« La prière est le plus important de notre vie, en ce jour de fête malgré les difficultés, confiant notre vie au Seigneur, nous prions pour l’avenir pour avoir toujours une espérance dans nos vies. »
« Ce jeune homme (montrant la photo) est à la fois content de ses récoltes et triste de travailler seul, mais la joie et l’espérance sont plus fortes que la tristesse. »
Chaque personne était bien vivante et animée pendant ce temps.
La dernière partie a consisté en la distribution de petits signets que nous avions fabriqués avec des pensées du P. Pernet, (des phrases) s’adressant aux laïcs ou aux PSA à l’occasion de Noël. Chacune/un a lu la sienne ; celui qui ne pouvait pas la lire se faisait aider de sa voisine ou son voisin.
   
Finalement le partage a continué autour de la table avec ce que chacun avait apporté, et comme cela ne peut manquer ici, le tout, accompagné de danses, chants, musique.
A la fin, la prière du P. Pernet, apprise et chantée en Malgache, a bien exprimé notre désir d’unité dans la vérité et la charité.
Ce qui restait de biscuits et de boissons a été gardé à leur suggestion comme « appartenant à la Fraternité » pour une prochaine occasion : petit signe qui parle déjà d’un commencement d’appartenance.
Nous étions toutes très contentes de ce partage et de la parti¬cipation de tous et de toutes qui nous donne de l’espoir pour la suite.
 
Les Petites Soeurs de Sahalava
 
11/03/2013
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter