Les Petites Soeurs d’Issy Les Moulineaux évangélisent avec des laïcs

Au Chapitre général 2005 le travail avec les laïcs a été retenu comme priorité. Sur le terrain d’Issy les Moulineaux autrefois très ouvrier ( Citroën, laveries…) maintenant région de classe moyenne, comment les rassembler ?
* Quels sont leurs centres d’intérêt ?
* Où sommes-nous en lien avec eux ?
Nous les rencontrons : dans les activités paroissiales, équipes liturgiques, catéchuménat, équipes de funérailles, chorale…Dans notre travail commun avec les associations : CCFD, Secours Catholique, Partage et Solidarité, Éthique et investissement, l’ASTI…
 
Durant le carême en 2009, nous avons proposé aux chrétiens de la paroisse une soirée pour partager l’histoire de la Congrégation et tenter de dire comment aujourd’hui nous essayons de répondre aux appels des plus démunis qui ne manquent pas. Depuis cette interpellation restait sous-jacente.
 
Début 2011, nous parlons de cette recherche à un couple ami engagé pour la Justice et la Solidarité et qui accepte de nous aider. Ils mettent à notre disposition leur expérience et leurs compétences. Nous nous retrouvons avec eux pour préparer une nouvelle rencontre.
 
Le 14 janvier 2012, 23 amis laïcs se retrouvent avec la communauté au complet dans une salle paroissiale. Après un accueil convivial et la présentation de l’objectif de la rencontre, un diaporama présente brièvement l’histoire de la Congrégation. Il est commenté et accompagné de deux témoignages par deux sœurs ayant vécu respectivement en Égypte et au Brésil.
Après quelques échanges des carrefours sont proposés autour de quatre questions :
  1. Qu’est ce qui m’a touché, intéressé, qu’est ce que j’ai ressenti durant cette présentation ?
  2. En quoi mes engagements rejoignent-ils les missions des PSA ?
  3. Quels projets pourrions- nous voir en commun pour appuyer les valeurs évangéliques que nous partageons ?
  4. Comment garder concrètement des liens avec les PSA et le réseau des amis d’Issy.
Les réponses se rejoignent dans leur diversité. 
 
En conclusion nous retenons le souhait, à l’initiative ou des laïcs ou de la communauté d’une ou plusieurs rencontres par an, soit à titre événementiel, soit pour un temps de réflexion plus approfondie et éventuellement ouvertes à d’autres participants
 
Confrontés dans leurs engagements à la situation de personnes fragilisées, sans papiers, sans logement, quelques-uns émettent le désir de connaître la péniche « Je sers » amarrée à Conflans Sainte Honorine, paroisse des bateliers elle est aussi un centre d’hébergement. Une communauté de religieux assomptionnistes y vit et des Petites Sœurs de la communauté de Conflans y travaillent comme bénévoles
 
C’est ainsi que le 10 juin, la communauté d’issy les Moulineaux, accompagnée de 10 laïcs et 3 enfants s’est retrouvée sur la péniche pour l’Eucharistie, présidée par le Père Arthur, un des fondateurs. Le repas a été partagé sur place avec des personnes accueillies, des bénévoles, des jeunes de l’aumônerie… et suivi d’une visite des lieux.
 
La journée s’est terminée l’après midi par un échange, à la communauté des Petites Soeurs, avec le père assomptionniste François Merry, le Directeur de la Péniche et une jeune en service civil. Nous avons tous été très touchés par ce que nous avons vu et entendu. Nous avons retenu qu’il y avait dans cette action deux piliers, la communauté des assomptionnistes et les gens eux-mêmes. Comme Petites Soeurs nous nous retrouvons bien dans ce projet qui vise, non pas à assister les gens, mais à les mettre debout et les aider à devenir autonomes.
 
17 juin 2012