Le Père Marcel Annequin parle de nous...

Les Petites Soeurs portent avant tout le témoignage d’une proximité fraternelle avec les plus démunis (...) Par cette proximité, leurs actes parlent plus que leurs paroles

En guise de témoignage… Il y a plus de 12 ans que je connais les Petites Sœurs de l’Assomption de l’allée Jacques Cartier à Choisy Le Roi. Les personnes ont changé mais la communauté a gardé la même personnalité… Des femmes ordinaires, vivant comme des personnes ordinaires dans leur immeuble, sans tapage, sans signes intempestifs. Selon leur âge, elles sont au travail professionnel ou à la retraite. En tout cas, des femmes actives, engagées au syndicat, dans des associations diverses : associations de quartier, aide au devoir, organisations humanitaires etc... Habitant dans le même immeuble que l’entreprise HEP (Habitat, Emploi, Proximité), entreprise intermédiaire d’insertion par le travail, elles sont très proches des personnes qui y travaillent et participent au conseil d’administration.

Elles participent pleinement au maillage qui tisse au jour le jour le vivre-ensemble et permettent une réelle fraternité solidaire.
 
Elles vivent aussi dans cette cité la dimension internationale par les liens tissés, en particulier avec des Maghrébins, et par leur Congrégation l’accueil et l’accompagnement de jeunes femmes vietnamiennes en recherche de vie religieuse. Il faut ajouter que la communauté elle-même est multiculturelle avec des sœurs venant de l’Océanie et de Madagascar.
Elles vivent la dimension inter religieuse. L’une d’entre elles est active dans le groupe islamo-chrétien qui propose régulièrement des rencontres ouvertes regroupant plus de cent personnes.
 
Dans la pastorale, elles prennent aussi largement leur part : l’une d’entre elle participe à l’EAP, d’autres au groupe solidarité et à l’accompagnement du catéchuménat.
 
Au-delà de ces nombreuses activités, elles portent avant tout le témoignage d’une proximité fraternelle avec les plus démunis. Par cette proximité, leurs actes parlent plus que leurs paroles. Je pense qu’ainsi elles actualisent le charisme mis en route par Antoinette Fage et Etienne Pernet auprès des familles ouvrières et populaires.
 
Que le Seigneur en soit remercié.
 
Père Marcel Annequin, Oblat de Marie Immaculée
31/03/2015
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter