La Fraternité et les Jeunes « Sans Papiers »

La Fraternité ici est appelante et vivante… internationale et maintenant inter-générations.

Il y a un an, aux fêtes de fin d’année avec la Fraternité, nous avions invité trois jeunes « Sans Papiers » : Mohamed, Jean-Paul et Hamida.

Connus par l’intermédiaire de la Maison des Droits de l’Homme et logés dans des locaux de la Paroisse, nous connaissons ces jeunes et nous les voyons régulièrement ; ils viennent spontanément à la communauté : pour un renseignement, une aide aux devoirs, un anniversaire, un repas ; nous en invitons un, il en vient quelquefois deux ! 
 
Cette année il y en a deux de plus ; Berli et Maria, ils étaient donc cinq invités à cette fête qui rassemble chaque année les deux équipes de Fraternité et toutes les sœurs. Ils ont accepté spontanément, un peu timides au départ, mais heureux de reconnaître l’un ou l’autre des participants.
 
La fraternité les a trouvés nettement moins tristes et moins désemparés qu’en 2011. D’ailleurs Jean-Paul dans l’année a demandé à Jeanine d’être sa marraine de confirmation et Fréderic l’a dépanné en lui donnant un sac et une belle veste de cuir. Frédéric a aussi encouragé Mohamed pour ses devoirs, et Jeanine voit régulièrement Maria.
 
 
Mais quelque chose de nouveau est en train de naître… 
 
Lors de la Messe des Peuples, il y a une semaine, Gigi parle en confiance avec Maria ; «  tu es triste, tu as perdu ta maman quand tu était jeune, moi aussi, viens à la Fraternité ». Le dimanche suivant c’est chose faite. Maria invitée à prendre le repas avec nous, avant la réunion, arrive accompagnée de Lady nouvellement arrivée et logeant avec d’elle. Cette toute jeune fille de 17 ans, enceinte, est là, toute bouleversée, désemparée elle aussi par tout ce qu’elle vient de vivre. Maria la prend un peu sous son aile, elle, si désoeuvrée et triste... C’est donc sans problème, grâce à Gigi, que Maria va à la rencontre de Fraternité prévue ce jour là tandis que Lady se repose.
 
La Fraternité ici est appelante et vivante… internationale et maintenant inter-générations. Certains vont aux manifs des Sans-Papiers et d’autres, avec Oxfam, signent des pétitions.
 
 
En réfléchissant nous constatons que si les membres de la Fraternité vivent déjà cela, ils ne savent pas qu’ils sont tout à fait dans la ligne du Conseil International de la Congrégation. Et nous, nous le réalisons en même temps. Il nous tarde maintenant de leur donner le «  Manifeste ». Ils sont en chemin, chacun à leur rythme.
 
 
L’Esprit Saint est à l’œuvre en nous tous. Rendons grâce à Dieu et à nos Fondateurs E.Pernet et A.Fage.
 
Limoges le 29 Janvier 2012
La répondante Hermine
01/02/2012
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter