L’intuition des Fondateurs

Etienne Pernet et Antoinette Fage, une passion commune : Dieu et les pauvres

C’est sur l’intuition d’Etienne Pernet et Antoinette Fage, saisis par le Christ et l’amour des pauvres, que repose la Congrégation des Petites Soeurs de l’Assomption et leur vocation

Une rencontre et une mission

Le XIXe siècle en France connaît le début de l’industrialisation. Le développement industriel et économique se fait au détriment des vies humaines. La population ouvrière augmente en ville. Cette concentration engendre pauvreté et misère.
 
C’est dans cette ville en évolution qu’a lieu une rencontre déterminante pour la fondation d’une congrégation religieuse ayant une mission particulière auprès des pauvres, des ouvriers et de leurs familles, la rencontre en 1864 de deux personnes saisies par le souci des plus pauvres : Etienne PERNET et Antoinette FAGE.
 
Quelques dates clés
1864 
Etienne Pernet fait la connaissance de Mademoiselle Fage alors directrice d’un petit orphelinat. 
Il a trouvé ce qu’il cherchait "une femme et une femme religieuse". Il lui demande de prendre la tête d’un groupe de trois gardes-malades. Elles donneraient gratuitement leurs soins et, ce faisant, travailleraient à étendre le Règne de Dieu parmi les plus pauvres.
1865 
En juillet, autour d’Antoinette Fage (qui prendra le nom de Marie de Jésus) se réunit la première communauté des Petites Soeurs de l’Assomption, rue Saint Dominique à Paris, quartier choisi "pour le nombre incalculable de pauvres qui l’habitent".
1870 
Après bien des épreuves et les Garde-Malades se multipliant, les Petites Soeurs de l’Assomption - c’est leur nom depuis 3 ans - acquièrent dans le quartier de Grenelle une maison louée un temps comme collège ottoman, qui va devenir leur Maison-Mère.
Quatre ans après elles seront 48. Presque chaque année, une maison va s’ouvrir : hors de Paris, puis à Londres, en Irlande, et aux Etats-Unis.
Mère Marie de Jésus meurt le 18 Septembre 1883.
Mère Marie du St Sacrement lui succède et collabore étroitement avec le Père Pernet à la croissance de la Congrégation, pendant 16 ans. Ils assurent la formation des soeurs par des rencontres régulières : "avant toutes choses, que Dieu soit aimé".
Dès 1876, sous le nom de Dames Servantes, Etienne Pernet regroupe des femmes de milieu aisé pour les envoyer soigner, avec les Petites Soeurs, les malades des quartiers pauvres.
Il organise également la Fraternité. Il lui tient à coeur de mettre les gens sur "le terrain de leur baptême".
 
"VOUS IREZ PARTOUT, PARCE QUE PARTOUT IL Y A DES PAUVRES"
 
Dès le début de la fondation Etienne Pernet et Antoinette Fage ont pressenti que le charisme dépasse nos frontières pour aller à la rencontre des peuples du monde.
En 1899, à la mort d’Etienne Pernet, il y a :
319 Petites Soeurs
30 communautés implantées dans 4 pays :
France
Angleterre
Etats-Unis
Irlande
Actuellement nous sommes présentes dans 22 pays. 
 
Pour plus d’information, contacter le service des Archives
archivespsa@hotmail.com 
tél : +33(0) 1 44 37 34 70
01/04/2011
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter