JMJ 2011 : quand « Partir » rime avec « Rencontre »

A vous tous, qui vous êtes peut-être posé une de toutes ces questions :
- « Pourquoi les JMJ ? »,
- « Qu’est ce que les jeunes peuvent bien y vivre ? »,
- « Quand ils y vont en quoi ça enrichit l’Eglise, notre société… ? » et après coup « Souvent quand ils reviennent … plus rien ? »

Voilà un an qu’avec une équipe de l’Assomption, je prépare ces JMJ. Nous organisons une route qui fera 5 jours à Lourdes pour le Pèlerinage National et qui partira directement sur Madrid le 16 Aout pour vivre les JMJ avec tous les autres jeunes.

         

Une équipe cosmopolite

Le sympa de cette équipe c’est qu’il y ait des jeunes laïcs avec les religieux, religieuses des différentes congrégations de l’Assomption (Oblates, Assomptionnistes, Orantes, religieuses, et Petites sœurs). Déjà par nos sensibilités différentes un dialogue s’est créé.
 
Mais il y a eu aussi tous ces jeunes rencontrés au fil des mois et qui préparent activement cet événement : ceux qui sont directement dans des préparations au niveau national, au niveau de leur diocèse ou de leur groupe de jeunes ; ceux qui ont pris du temps pour donner du goût à des temps spirituels lors des pré-rassemblements ; ceux qui sont venus offrir leurs services pour financer une partie de leur voyage ; ceux qui ont passés des heures de soirées, après le travail, pour monter un site, répondre à des mails… ceux que l’on oubliera vite après le rassemblement et qui, durant toute l’année ont donné des heures pour une passion, celle d’annoncer que ça vaut le coup de venir vivre cet évènement hors du commun pour des chrétiens aujourd’hui : « Enracinés et fondés en Christ affermis dans la foi ».
 
C’est pour vous témoigner de cette vie que je veux vous donner de quoi méditer pendant qu’eux tous s’éclateront dans les rues de Madrid, dans les temps de catéchèses où ils pourront nourrir leur foi, dans les temps de célébration pour louer le Seigneur… A la veille de partir, je peux déjà me réjouir de ces multiples grains déjà levés et en voici quelques témoignages :
 

Christelle, il y a deux ans, vivait dans notre communauté. En même temps que son travail elle passait des heures bénévolement à la ‘Communication des JMJ Nationales’. Que de réunions pour trouver la dynamique de la page Web, cherchant avec d’autres ce qui pouvait mieux correspondre aux jeunes d’aujourd’hui. Page qui a servi de base pour beaucoup d’autres jeunes lançant les JMJ sur leur diocèse… Bien avant l’heure, elle a enrichi nos partages communautaires de ces recherches, nous plongeant déjà dans les JMJ.
 
Je pense à ces jeunes embauchés sur les diocèses dans le cadre des contrats civiques. Ils ont donné 6 mois, 1 an, 18 mois pour se mettre au service de l’Eglise et pour les autres jeunes. Voici le témoignage de l’une entre elle : « Pour moi, il faut que je me donne à fond pour qu’un max de jeunes partent à Madrid. C’est là-bas que l’on peut faire l’expérience d’être chrétien au milieu de millier d’autres de notre génération. On va en rencontrer pleins pas comme nous… »
 
Qui de nous dans nos vies, n’a pas fait l’expérience de nous dépasser pour un projet ?
 
Je pense à tous ces groupes organisés pour partir en vélo, par la mer, à pied, en train… Route de solidarité avec des handicapés ; Route de prière sur les pas de plusieurs Saints ; Route de rencontre de l’autre, étranger qui a quelque chose à me dire pour mon quotidien ; Route de prière dans des monastères pour s’arrêter un peu plus sur sa vie avec Dieu ; Route de partage de la Parole à travers une pièce de théâtre que l’on joue de ville en ville… Dans toutes ces routes, des jeunes vont se dépasser pour aller à la rencontre des autres et d’eux-mêmes avant même de vivre la rencontre avec le Pape. Qui de nous dans nos vies, n’a pas fait l’expérience de nous dépasser pour un projet ? 
 
Etre heureux parce que ce vécu vous a marqué pour la vie… A la fin, nous nous sommes peut-être dits : « C’est déjà fini et pourtant tout commence avec les richesses de ce que j’ai pu expérimenter » ? 
 
Aujourd’hui, je pars avec ces milliers de jeunes… dans le cœur. Pour moi, le plus important est d’être là, pour leur donner pendant 10 jours, un coin de ciel bleu dans leur vie de jeunes croyants ou croyants en recherche.
Le boulot, il y en aura plus que l’on ne peut en faire, faisant moi-même partie de l’équipe d’animation de l’Assomption. Mais ce boulot, je pourrai le faire d’autant mieux grâce à cette Espérance reçue dans ce travail préliminaire, ces jeunes témoignant de leur joie de vivre avec le Christ. 
 
Dans mes bagages, je pars avec chacun, chacune de vous, la vie que nous partageons dans nos diverses relations. Je vous remercie d’avance de penser à eux, les médias vous y aideront surement. Pourquoi y penser ? Parce ce qu’en revenant ces jeunes, qui auront fait cette expérience, seront ceux que vous rencontrerez dans le travail, les études ou les engagements. Ils seront des jeunes-adultes qui changeront notre monde par leur Espérance et ensemble nous pourrons donner un autre goût de fraternité à notre terre. 
 
Bises fraternelles à tous,
 
Soeur Patricia Sacré, communauté de Vitry, France
 
En savoir plus :
Le site officiel des JMJ
Site officiel des JMJ pour la France
Le blog des JMJ
Le groupe Facebook "JMJ Assomption"

 

17/08/2011
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter