Italie : Communauté de Naples - Centres de l’Evangile

Voici que le semeur est sorti pour semer … (Mt 13, 3)

Envoyées à Naples il y a dix ans, nous vivons dans un quartier de banlieue où se trouvent différentes églises évangéliques et témoins de Jéhovah ; ce qui dans la même famille a pu engendrer des divisions, des questions, des problèmes de discussion, faute de formations et d’informations suffisantes.
 
Attentives à cette réalité, le Seigneur qui précède et accompagne notre mission, suscite chez les gens le désir de se rencontrer pour prier ensemble, approfondir notre foi et connaître l’Evangile.
Dès les premiers mois, nous avons étés invitées chez différentes familles pour lire l’Evangile et prier, chaque famille invitait l’autre et nous nous donnions aussitôt rendez-vous pour la semaine suivante.
Tout cela nous a permis de pénétrer dans les quartiers, de connaître et tisser des liens d’amitié, d’avoir l’opportunité de partager des moments de joie, de maladie et de désa¬gréments.
 
De ces rencontres et relations, est né un groupe de laïcs qui travaillent avec nous et que nous retrouvons une fois par mois afin de partager notre spiritualité, faire connaître la Parole de Dieu et faire connaître la Congrégation. Cela nous a permis de les ouvrir à des sujets d’intérêt quotidien et mondiaux et au cours de l’année nous avons approfondi certaines fiches du dossier : « Le charisme d’E. Pernet et A. Fage rassemble laïcs et PSA en une seule famille. »
 
Nous vivons les rencontres dans une ambiance familiale, de liberté d’expression, et de partage profond de la vie et souvent nous vivons également des moments de fête.
 
Le 26 décembre, pour la St Etienne, nous avons eu l’occasion de célébrer chez nous l’Eucharistie avec le P. Marcel. A.A et d’autres confrères que nous avons accueillis plusieurs fois et que nous attendons maintenant avec joie et amitié.
 
A l’occasion de l’année de la foi, notre paroisse a adhéré à l’initiative diocésaine et a décidé de créer des « centres d’écoute de la parole » dans quatre zones, dont une confiée à la communauté PSA et au diacre Roberto, ainsi que sa femme, Marisa. Depuis trois ans, nous nous retrouvons une fois par semaine dans une structure de la mairie, suite à une demande que nous avons effectuée.
 
Dans un premier temps, nous avons fait un travail de fourmi en rendant visite à toutes les familles et en les invitant à participer aux rencontres. Cela n’a pas toujours été simple de susciter l’intérêt, mais beaucoup d’entre eux nous ont accueillis : C’est la Parole qui nous réunit, nous engage.
 
Les deux premières années nous avons écouté, prié et médité sur l’évangile du dimanche suivant. Cette année cependant c’est la lecture de l’évangile selon St Marc qui nous a accompagnés, en nous aidant d’un schéma préparé par le diocèse.
 
Tout au long du chemin, s’est formé un groupe qui est animé par la volonté d’écouter, de comprendre et de confronter l’Evangile avec la vie. Pour certains il a été facile de s’ouvrir à l’écoute, et au changement, ou d’intervenir simplement en témoignant de la découverte du Seigneur présent dans leur vie. Tous ensemble nous nous sentons une communauté de foi.
Cette année pour le mardi saint, nous avons célé¬bré chez nous pour la seconde fois le repas chrétien-juif. Cette célébration a été préparée et vécue avec engagement et sérieux, en appréciant chaque instant.
 
Le lavement des pieds a été un moment fort en émotions pendant lequel chacun a demandé pardon à l’autre et ce geste a été gravé dans le cœur comme un don, un moment inoubliable. Le Seigneur a mis dans le cœur de chacun l’envie de le suivre et de le témoigner.
« Ta Parole est lampe sur ma route » (Ps 119), c’est Lui qui guide nos pas, qui nous réunit, qui suscite l’envie de se convertir.
 
C’est pour nous un bonheur de faire ce chemin accompagnés de tous, et de se réunir ensemble dans l’école de Jésus, communiquer notre expérience, évoluer grâce à l’expérience de la rencontre avec autrui.
 
« Et celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est l’homme qui entend la Parole et la comprend : celui-là porte du fruit et produit tantôt cent, tantôt soixante, tantôt trente. » (Mt 13, 23)
 
« Un des résultats ou des fruits de la contemplation est de ne plus voir les personnes ou les choses comme nous les avons vues jusqu’à présent. Ils nous apparaissent comme des reflets de Dieu ; chacun dans sa langue nous parle de Dieu et nous dit : je suis son œuvre. » Etienne Pernet 06/09/1894
 
Giovanna, Rosaria et Giovanna
 
25/09/2015
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter