Irlande, Bohermore - Un prix pour Margaret

Les Petites Sœurs ont une communauté à Bohermore (Galway) depuis 37 ans. C’est une cité de la banlieue de Galway, comptant un nombre important d’habitants, dont la majorité a des lacunes en matière d’éducation, de compétences domes-tiques et sociales ; cette population a beaucoup souffert de l’exclusion et de la marginalisation. Très souvent, il s’agit de personnes « qui sont sans voix, sans influence dans ce monde. » (RV 9).

De nombreuses sœurs ont eu la joie de travailler dans ce quartier au cours de ces années, et elles ont reçu un accueil chaleureux de la part des habitants, tout en vivant une proximité exceptionnelle avec eux dans leur quotidien, et dans leurs épreuves. Grâce au travail effectué par les sœurs, et avec la collaboration des services sociaux, qui ont accordé diverses subventions pour soutenir ce travail, nous avons eu la joie de voir les uns et les autres grandir, prendre en main leurs vies, et parfois devenir responsables de divers projets que nous avions mis en place, comme par exemple la garderie, les activités après l’école, les groupes des ados, des jeunes adultes etc.
 
Sr. Margaret McFadden est présente depuis 17 ans, et d’année en année, la communauté des Petites Sœurs dont elle faisait partie a diminué, en raison du vieillissement, des problèmes de santé, et de l’appel à partir en mission dans d’autres pays. Ainsi, Margaret est celle qui maintient la flamme au nom de la Congrégation, en travaillant avec des groupes et des particuliers.
 
Les femmes du groupe des jeunes adultes, faisaient à l’origine partie des groupes extrascolaires, et sont restées très proches de Margaret ; elles ont beaucoup apprécié le rôle que celle-ci a joué à mesure qu’elles grandissaient. Elles ont aujourd’hui fondé leurs propres familles et ce sont de jeunes mères confiantes, reconnaissantes pour l’aide qu’elles ont reçue toutes ces années, et notamment de la part de Margaret qui croyait en elles et les soutenait. C’est ce groupe de jeunes femmes qui a décidé de nominer Margaret pour un prix, en reconnaissance de tout ce qu’elles avaient reçu par sa présence et son attention. Voici ce qu’elles ont écrit au Rehab Group, qui organise la remise du prix.
 
« Nous, le groupe des femmes du lundi soir, le « Monday Night Ladies », nous aimerions que soit nominée Sr. Margaret McFadden qui fait partie de notre communauté. Sr. Margaret est une Petite Sœur de l’Assomption, congrégation religieuse qui a fêté ses 150 ans de fondation, et nous avons d’ailleurs eu l’immense privilège de fêter cet événement avec elle…
 
Nous avons connu Sr. Margaret il y a 17 ans, lorsque nous étions âgées de 14 ans. A cette époque, il n’y avait rien à faire après l’école, nous n’avions nulle part où traîner. Sr. Margaret nous a abordées et nous a demandé si nous étions intéressées pour monter un club pour des jeunes de notre âge. Nous étions ravies ! Le groupe s’est monté et nous nous retrouvions une fois par semaine dans le centre socioculturel de Bohermore. Elle a mis en place un système pour nous aider dans notre travail scolaire, pour préparer nos examens ; elle nous emmenait aussi faire des visites ; nous avons fait de la photo, de la déco, des créations manuelles et artistiques. Elle nous a aussi emmenées à Belfast, à Unity Flats, où elle avait passé de nombreuses années dans sa communauté de sœurs, apportant son aide aux familles de jeunes enfants, aux personnes âgées et aux malades. A cette époque, Sr. Margaret offrait sans relâche son aide et ses conseils, et elle faisait beaucoup pour améliorer la vie des autres, en particulier des plus vulnérables ou de ceux qui étaient le moins en mesure de se prendre en main dans cette période troublée en Irlande du Nord. Sr. Margaret a financé elle-même toutes ces activités, ce qui montre combien elle peut être généreuse et ingénieuse, mettant les besoins des autres avant les siens, offrant à tous un service bénévole désintéressé. Au fil des ans, notre club s’est considé¬rablement développé, Sr Margaret nous a suivies pendant toutes ces étapes : les ados que nous étions ont grandi et sont devenues de jeunes mères construisant leurs propres familles.
 
Au printemps 2013, le Monday Night Ladies Group (groupe des femmes du lundi soir) a été créé. Il permet aux jeunes femmes de disposer d’un espace pour se soutenir mutuellement et d’avoir la joie de se retrouver. Sr Margaret joue un rôle très précieux pour ce groupe car elle organise diverses activités : peinture, art et travail manuel, fabrication de bougies, tricot et couture. Elle donne tout son temps libre pour nous apprendre à tricoter et à coudre. Si nous manquions de temps pour terminer nos projets, elle nous invitait chez elle et nous aidait à les finir, en nous offrant du thé et des pâtisseries pour nous soutenir dans notre travail. Nous tricotions des crèches et la veille de Noël, c’est Margaret qui faisait des tournées pour livrer toutes les crèches à chaque personne, ayant fait les touches finales elle-même. Elle allait jusqu’à rajouter de la paille pour l’enfant Jésus.
 
A Pâques, nous tricotions aussi de jolies petites poules ; Sr Margaret participait à la confection, et quand nous les avions terminées, elle les présentait avec goût, en plaçant un œuf au chocolat à l’intérieur de chacune d’elles, et en nouant un joli ruban autour !
 
Margaret aide également les personnes âgées de la communauté, elle leur rend visite lorsqu’elles sont malades et les accompagne à leurs rendez-vous. Elle laisse une empreinte dans la vie des autres et les enrichit. Elle vient nous apporter son aide à la garderie dès qu’elle le peut. Le jour de la St Patrick, elle a étonné tous les enfants en se déguisant en St Patrick et en menant la parade à travers les rues de la ville. Elle est un modèle pour beaucoup d’habitants du quartier, et elle est très aimée ; elle est dévouée et passionnée dans tout ce qu’elle fait.
 
Le mardi soir, elle confectionne des œuvres artistiques et artisanales au Club des Dames de Bohermore, un groupe de 15 personnes, dont certaines sont décédées récemment. Elle fait de la couture et du tricot avec elles : elles ont fabriqué des petites chaumières, ce qui a demandé beaucoup de patience et de travail.
 
Elle était aussi chef de projet dans notre activité extrascolaire pour les événements caritatifs et la collecte de fonds pour la communauté. Elle est toujours la première à donner de son temps et de ses idées. Pour recueillir de l’argent pour la rénovation, elle a pris de magnifiques photos de tout le monde, en noir et blanc, et en couleur, elle les a toutes fait développer et les a distribuées à chacun ensuite. Maintenant ces photos trônent sur les cheminées de nos salons. Elle est enthousiaste, passionnée et positive, allant toujours au-delà des limites dans tout ce qu’elle fait, avec une énergie communicative. C’est une héroïne cachée, et un modèle qu’on a envie de suivre quand on fait sa connaissance : elle mérite donc un peu de reconnaissance et des remerciements pour avoir tant apporté à nos vies, et à la vie des autres personnes du quartier. Sr. Margaret est une vraie étoile, et elle le sera toujours ! »
Ecrit par le groupe des femmes du lundi soir, de Bohermore
 
Une fois par an, Rehab Ireland organise la remise des prix après avoir accepté les nominations pour la « Récompense de la Personnalité de l’Année » à Galway. Le but est de mettre en lumière et d’applaudir les efforts faits par les groupes et les individus qui contribuent au bien-être des communautés locales. Il y a eu des nominations pour des groupes de gens et pour des individus : 12 ont reçu un prix, dont Margaret.
 
La remise des prix a eu lieu dans un hôtel du quartier, et chaque primé faisait l’objet d’une courte interview par un journaliste de la télévision, pour exprimer ses sentiments après la remise du trophée... et Margaret, comme on pouvait s’y attendre, a dit combien elle se sentait privilégiée d’avoir pu vivre parmi une population aussi merveilleuse que la communauté de Bohermore.
 
Ce fut une grande joie pour nous Petites Sœurs, qui avons été témoins que l’article 19 de la Règle de Vie a pris chair dans la vie de Margaret ; sa famille, qui était là en force, et ses amis, ont pu voir combien elle était appréciée. La présentation a été suivie d’un banquet, de musique et de danses. Il y avait un grand groupe représentatif de Bohermore, qui avait économisé pour l’événement, chacun s’étant fait beau pour l’occasion ; c’est Margaret qui avait le plus grand groupe d’admirateurs !! Un groupe de gens du voyage qui n’a pas pu rester à la soirée, pour différentes raisons, l’a invitée à dîner quelques jours plus tard.

Sr Catherine
17/06/2016
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter