France :Un concours comme activité fédératrice…

Pouvait-on imaginer une telle créativité chez les plus de 80 ans qui constituent ce qu’on nomme le « grand âge » ? C’est pourtant ce qu’a permis de constater le concours de crèches organisé par l’Association « Chemins d’Espérance » entre ses différents EHPAD.

L’objectif en était d’initier des moments de partage et de cohésion au cœur de chaque établissement autour d’une activité significative. 
 
Seize d’entre eux se sont mobilisés et des idées de toutes sortes ont jailli utilisant les matériaux les plus divers, mais bien écologiques, pour les réaliser : bois – mousse – carton – coquilles d’escargot – argile ou pâte à sel – feutrine etc…
 
La réflexion entre tous, ou une partie, des membres de l’établissement, la recherche du sens de Noël aujourd’hui, là où nous vivons, avec une ouverture au monde, les ressources d’imagination des uns et des autres, la mise en commun de talents de toutes sortes qui se sont révélés parfois pour la première fois, ont constitué un premier temps. A la suite, les mains, souvent déformées par l’arthrose, se sont mises courageusement à découper, modeler, coudre, rassembler, édifier, pour confectionner LA CRÈCHE 2016.
 
 
Il y a eu aussi à répéter pour celles qui ont fait un tableau vivant.
Et ce sont bien 500 personnes au moins, entre résidents des EHPAD, personnel, familles et amis, qui ont donné de leur temps. 
Le résultat est étonnant et réjouissant…
 
Les prix, qui ont été décernés, ont pris en compte quatre aspects : la crèche qui reflète le mieux les valeurs de Chemins d’Espérance (accueil, espérance, partage, solidarité), celle qui est la plus spirituelle ou la plus originale ou la plus artistique.
 
Mais comment juger un concours entre établissements situés dans toute la France ?
Chacun de ceux-ci devait présenter une vidéo de 3 minutes maximum et un album de 15 photos, le tout montrant la crèche et en retraçant la conception à travers les différentes étapes.
Ainsi le jury, réuni le 20 décembre, a-t-il découvert, admiré, évalué, les fruits d’une participation où certains ont œuvré avec une véritable passion, et où beaucoup ont renforcé leur sentiment d’appartenance à l’établissement dont ils défendaient les couleurs, tout en faisant ressortir les valeurs propres à l’Association.
 
 
L’attribution des prix :
 
Le 1er prix général est pour Grenelle (Paris 15e) - Une crèche pour aujourd’hui : Jésus naît sous un pont. La Bonne Nouvelle en est annoncée par les anges à des sans-abri et les mages sont figurés par des bénévoles apportant soupe, pain et café. 
 
 
Des santons d’argile blanche, confectionnés pour l’occasion, montrent, à la fois, la solitude de ceux qui ignorent les autres et diverses occasions de relations à tout âge, affirmant que Jésus lumière du monde est déjà là dans l’écoute, l’attention à l’autre, le respect de la création, le service des sans-abri, dans notre EHPAD, et qu’il vient encore à chaque Noël « pour nous inciter à allumer, là où nous vivons, les valeurs d’accueil, de partage, de solidarité. C’est et ce sera notre Espérance ». 
 
Les visiteurs de tous âges, car le temps de Noël inclut souvent une visite familiale à ceux qui sont en Maison de Retraite, apprécient une crèche qui a du sens pour leur vie aujourd’hui. Les portables sortent rapidement pour en garder trace ou la montrer à d’autres.
 
La crèche vivante d’Amitié Partage (Paris) reçoit le 2e prix général. Elle a rassemblé une vingtaine de figurants, de tous âges ou fonctions dans l’établissement, magnifiquement costumés.
La préparation commune avec d’autres résidents et membres du personnel, la joie qu’ils en montrent, tout cela témoigne de ce que le concours leur a fait vivre ensemble des valeurs de l’Association. Ils ont donc reçu aussi le prix de la crèche reflétant le mieux les valeurs de Chemins d’Espérance.
 
C’est la Chaume, EHPAD à Issoudun, qui obtient le 3e prix avec, en sus, le 1er prix d’originalité : auriez-vous imaginé de vous servir de coquilles d’escargots comme base pour vos personnages ? 
 
 
Il est difficile de parler de chaque crèche mais je nomme encore les deux autres EHPAD où il y a des PSA : le 2e prix d’originalité pour Villerest et le 3e prix de spiritualité pour Ollioules.
 
En révélant le palmarès, le directeur de Chemins d’Espérance, M. J.B. Prim, dit son émotion devant la joie partagée, l’engagement mis dans le concours. Il souligne que la mobilisation des établissements, la générosité des équipes, l’entrain des résidents et des communautés, sont déjà un petit miracle pour aujourd’hui… Mais ce qui le remplit de joie, c’est que cela ait été fait tous ensemble, par toutes les équipes de Chemins d’Espérance car le succès, dit-il, est encore plus beau dans les établissements quand tous les services, tous les métiers font ensemble et en équipe. 
 
 
 Marie Claire Debionne PSA
 
 
29/03/2017
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter