France - Euphrasie et Hà en Stage à l’EHPAD ’Issoudun

Pour les Aspirantes ou Postulantes en formation en France, les vacances sont un temps de détente, de reprise et l’occasion de faire connaissance avec divers lieux de présence PSA, dont les EHPAD, lieu de vie pour personnes âgées dépendantes. Encadrées par la communauté, les jeunes partagent notre quotidien et exercent un peu leur apprentissage du français.
 
Notre communauté PSA résidant en EHPAD à Issoudun est actuellement de 27 sœurs. 4 Religieuses de l’Assomption ont également rejoint cet EHPAD.
 
L’établissement peut recevoir 68 résidents, comprenant présentement 27 religieuses (4 PSA sont hébergées à l’exté¬rieur), un prêtre âgé, et 40 laïcs dont 31 femmes et 9 hommes. La Maison plaît par son originalité, demeure ancienne trans¬formée avec ingéniosité en EHPAD, aux normes ! Quelques beaux plafonds et murs avec pierres apparentes sont un plus pour les yeux.
 
Le grand parc attenant offre la fraîcheur de sa végétation et de grandes allées à la promenade, mais beaucoup ne peuvent pas les arpenter jusqu’au fond ! Heureusement une grande terrasse permet de s’asseoir sans risque et d’y vivre des animations au grand air... Une récente Unité pour malades Alzheimer prolonge le couloir du rez-de-chaussée.
 
C’est une joie de voir chaque jour les nombreux visiteurs aller et venir. La plupart des résidents étant des alentours, le goûter est l’occasion de rencontres conviviales, les familles se connaissent ou se redécouvrent après s’être perdues de vue. Tout ceci crée une ambiance sympathique qu’encourage notre Directrice et son personnel. L’animatrice jeune et dynamique ne mesure pas sa peine pour que les nouveaux arrivés trouvent leur place et s’intègrent.
 
Deux journées festives marquent l’année. L’une à l’occasion des jubilés de vie religieuse des sœurs auxquels on associe éventuellement la fête d’un centenaire, ou autre... L’autre est le repas champêtre avec animation, à la belle saison, sur la terrasse – sous tentes, avec tables et chaises prêtées par la mairie. Bien sûr si le soleil est de la partie, c’est mieux ! Les invitations sont larges : familles ou proches des résidents, bénévoles, tout le personnel. Nous invitons aussi notre curé dynamique qui n’est pas mécontent de retrouver des anciens paroissiens et de faire un peu plus connaissance avec la maison. Pour ne pas alourdir le travail du service de cuisine qui nous sert un vrai repas de fête, les personnels présents : soignants, entretien, bureau, tous participent au service des tables avec le personnel de restauration.
 
L’EHPAD, comme lieu de soins et d’emplois est aussi terrain de stage pour divers futurs personnels. Beaucoup de jeunes passent dans la Maison. Notre Directrice accueille aussi volontiers nos jeunes en stage PSA. Ainsi l’arrivée cette année d’Euphrasie future novice malgache, et de Hà, aspirante vietnamienne, ne dépaysait pas... Françoise Evrard, responsable de la cté, en accord avec le personnel, leur avait préparé un programme léger de participation d’aide concrète :
- au petit déjeuner des personnes dépendantes conduites en salle à manger après toilette et soins. Euphrasie et Hà venaient, chacune à leur tour, aider à servir le café, beurrer les tartines, veiller sur chacun. Une employée s’occupe des personnes à risque et l’infirmière est là pour encadrer.
- La sacristie étant un peu en peine, une aide fut donnée par l’une et l’autre ainsi que pour
- l’arrosage des plantes qui égayent les couloirs, avec Sr Angèle Céleste qui connaît toutes les attentions nécessaires à chacune.
Les visites à l’une ou l’autre donnaient de la joie et aidaient la conversation en français. L’animatrice ouvrait volontiers ses animations d’après-midi à Hà et Euphrasie. De plus on ne peut pas venir à Issoudun sans découvrir un peu l’environnement, 15 jours c’est vite passé... 
Dans leur bilan de ces 2 semaines, Hà disait : « c’est touchant de voir du personnel jeune qui travaille avec joie près des personnes âgées. » Et Euphrasie : « je suis frappée de l’entraide, la gentillesse des personnels surtout des plus jeunes. » Le plus difficile peut-être ce fut les repas. La convivialité n’est pas toujours évidente avec les personnes malentendantes ou qui répètent sans cesse les mêmes questions...
Le sourire reconnaissant de certains, les larmes discrètes au moment du départ, nous disaient que quelque chose de fort avait été vécu malgré le grand âge, les handicaps et la difficulté de la langue.
Après leur départ notre communauté a échangé sur son vécu de ce stage.
Voici quelques expressions : « C’est une chance pour nous. Elles ont apporté joie et simplicité. Je me sentais un peu moins vieille parce qu’on trouvait en elles ce qui nous tient à cœur. »
 
- « Euphrasie a parlé avec une résidente qui pense avoir des racines malgaches. En partant elle a remis un dessin à donner à sa "cousine" ! » – « A table Hà posait beaucoup de questions sur la vie de la maison, sur la Charte de l’Ephad. » – « J’ai été frappée à la fois par leur sérieux et leur sourire permanent. » – « Dans la maison on sentait vraiment un accueil réciproque. Elles sont venues plusieurs fois aux animations, elles notaient pour demander ce qu’elles n’avaient pas compris. »
Les temps de prière ont été vécus avec sérieux et assiduité malgré la pauvreté de nos possibilités en chant. Par ailleurs le fait d’être deux a été un plus pour elles et pour nous. « cela nous a obligées à parler français ensemble et nous a permis d’échanger sur nos cultures respectives. »
(Comme il n’y a pas d’accueil possible à l’Ehpad nous avions pu obtenir la location d’une pièce pour ces 15 jours à l’internat paroissial voisin où logent les 4 PSA et qui est vide pendant les vacances).
 
Sr Françoise et la Communauté d’Issoudun
24/11/2014
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter