Espagne : Communauté de Sarrià – Barcelone

« Même dans la vieillesse, ils continueront de porter du fruit » (Psaume 91). Nous aimerions vous raconter ce que nous avons eu la chance de vivre en ce mois de mars printanier.

Comme certaines d’entre vous le savez, après avoir terminé les travaux de la maison, on a décidé d’accueillir plusieurs dames âgées, ayant une dépendance modérée, en leur offrant de vivre avec nous, si elles le désiraient, la dernière étape de leur vie. Non pas sous le titre officiel de « maison de retraite » mais avec tout ce que la communauté est prête à partager : salle à manger, prière, rencontres hebdomadaires, ateliers thérapeutiques, divers, formation, détente et fête. La condition étant que ces femmes contribuent financièrement comme convenu, et que leurs familles se chargent de les accompagner aux visites médicales et aux séjours à l’hôpital si nécessaire.
 
L’expérience a débuté le 31 mai 2013, avec T.S., une dame de 95 ans, qui avait toute sa tête, très ouverte et participative, une grande femme, chrétienne et très aimée de ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants, qui lui rendent visite souvent, et par lesquels notre famille s’est agrandie. La seconde femme, R.C., est arrivée le 17 septembre 2013 ; elle nous avait connues par la famille de la première. C’est aussi une femme très chrétienne, silencieuse, de santé plus fragile, avec son agréable sourire et des gestes qui expriment toujours la reconnaissance. Son fils unique, et sa femme, lui rendent visite presque tous les jours, et les petits-enfants viennent régulièrement.
 
Le dimanche 16 mars, nous avons vécu deux évènements. Voici le premier :
 
R.C. est décédée le 15 à 8h15 et il a été décidé de célébrer la messe des ses obsèques dans notre chapelle. Comme sa belle-fille a deux frères salésiens, ils ont concélébré avec notre aumônier. Ce fut une Eucharistie très bien préparée et avec une bonne participation. La chapelle était pleine de parents et amis, avec beaucoup de jeunes, car les petits-enfants font partie de l’ACO et étaient auparavant à la JOC. Ils ont demandé à une Petite Sœur de dire quelques mots en guise d’introduction, en voici une partie :
 
… « Nous allons dire au revoir à R., même si elle va certainement rester dans notre cœur, avec le meilleur cadeau que nous, chrétiens, puissions offrir à nos défunts : la célébration de l’Eucharistie, en mémoire de la vie livrée de J.C., de sa Passion et de sa Résurrection pour l’Amour du Père et à toute l’humanité.
 
Si l’Eucharistie est toujours Action de grâces, pour notre communauté elle l’est doublement, nous voulons remercier pour ce temps vécu avec R. et le lien si fraternel que nous avons tissé avec elle, sa famille et notre communauté, qui par le biais de R. se sont rencontrés et réunis. Un cadeau inestimable ! »
 
Nous nous demandons aujourd’hui : est-ce que cette vie partagée, cet accompagnement jusqu’à la dernière étape, comme il nous a été donné de le vivre, avec notre réalité, n’est pas une façon de partager avec des laïcs notre Trésor Commun ? 
 
« Les anciens avec les enfants ». Ce texte biblique résume le deuxième évènement que nous avons vécu ce même jour. Depuis quelques mois, nous nous étions engagées à accueillir un groupe d’adolescents avec 4 moniteurs/trices dont Sr Pilar Cabañes fait partie. Ils voulaient vivre quelques heures comme volontaires dans notre communauté. 
 
Nous avons dialogué par courriel, et nous somme arrivés à formuler quelles activités nous pourrions proposer : accompagner une sœur pour une promenade dans le jardin, des jeux de société avec un autre groupe, et des interviews de sœurs par les jeunes. Nous en avons ensuite parlé en groupes communautaires et l’idée a été bien accueillie.
Dieu, « qui fait bien toute chose », a fait que, même si les deux évènements sont tombés le même jour, tout a pu se passer dans la paix et la joie (de 8h à 10h pour l’un et de 10h30 à 13h30 pour ce dernier). Les jeunes ont montré leur enthousiasme d’être là, et comme ils n’ont pas pu visiter la chapelle, le jardin etc. ils sont revenus un autre jour pour finir de voir la maison et continuer le partage.
Pour nous, l’expérience nous a parue très intéressante : celles qui ont profité de la promenade étaient ravies, même si certaines n’ont pas pu l’exprimer ; celles qui étaient à l’atelier jeu en ont appris de nouveaux, et celles qui ont été interviewées (nous avions demandé à avoir les questions à l’avance) ont été amenées à réfléchir sur leur vie et à chercher des mots qui soient compréhensibles pour leur âge, leur mentalité d’aujourd’hui ; nous ne savons pas si nous avons bien fait, mais en tous cas ils ont paru ravis. Nous avons vécu cette expérience apostolique avec plaisir. Et c’est pour cela que nous vous invitons à vous joindre à notre action de grâces. 
 
Communauté de Sarriá Barcelone 
 
Adra accompagne Antonia pour se promener dans le jardin. C’est elle qui l’a choisi
 
 
Nuria (monitrice) et Sara se reposent, et Sara en profite pour exercer son art de "lire dans la main"... 
 
 
Consuelo dialogue avec Helena et Inma
 
 
Maria José, Petite Soeur, est interrogée par Ana et Clara 
 
 
Luis (moniteur) avec Ana et Patri avec Mercè, son sourire est éloquent. 
 
 
Alexandra se promène avec Mathilde tout en conversant 
 
 
Inma et une équipe animent les jeux : Soeurs Pilar, Teresa, Pili, Fina
30/05/2014
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter