Engagées dans le Mouvement du Nid

Isabel, Petite Sœur de 89 ans, nous partage comment elle a rencontré des personnes dans la prostitution et comment elle a vécu cet engagement auprès d’elles dans le Mouvement du Nid

Les militants du Mouvement du Nid vont à la rencontre des personnes qui se prostituent dans certains quartiers des villes ou sur les Routes. Ils accompagnent ces personnes dans leur demande de réinsertion, font des "informations" pour sensibiliser les jeunes des dangers qu’ils peuvent encourir. Ils interviennent dans les collèges, les lycées, dans certaines écoles de travailleurs sociaux, et auprès des travailleurs sociaux eux-mêmes ainsi que dans le monde judiciaire car le phénomène prostitutionnel fait peur et les causes sont souvent méconnues. Le mouvement milite pour parvenir à l’élaboration d’une stratégie en vue de la "disparition de la prostitution".
 
Sœur Isabel, Petite Sœur de 89 ans, nous partage comment elle a rencontré des personnes dans la prostitution et comment elle a vécu cet engagement auprès d’elles dans le Mouvement du Nid :
J’ai découvert le Nid en 1965, à partir de la JOC que je soutenais et animais à la Cité Carriet à Lormont près de Bordeaux. Cela fait un bail ! J’ai travaillé 6 ans à l’Amicale du Nid, puis 20 ans dans un service de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales. 
Le mouvement du Nid est né, à Montpellier (1993), de la volonté d’une ancienne personne prostituée devenue militante et d’une retraitée (ancienne professeur Assistante Sociale revenue dans son département d’origine : l’Hérault). Ceci s’est fait avec le soutien de la délégation de Nîmes. 
L’objectif est de permettre, un accueil inconditionnel des personnes, la reconnaissance de la personne quelle qu’elle soit, nous avons toujours dans notre "écoute" à les croire. Etre désencombrée de soi, de nos idées, de nos projets, notre affectif, notre volonté. On les aime "gratuitement", pour elles. 

Elles sont aimées de Dieu, créées par Lui, à son image, souvent déformée, démolie, mais il nous faut trouver et voir ce qu’il y a d’humain en elles.
Une rencontre amicale, un soutien dans leurs démarches, une aide directe lorsque cela est nécessaire. Aider les personnes à reprendre confiance en elles-mêmes, soit dans leur situation de prostitution, soit dans les démarches à réaliser, si elles expriment la volonté de quitter la prostitution. Faciliter leur parcours d’insertion lorsqu’elles le souhaitent, en les accompagnant dans les "sentiers" de droit commun, ou vers les associations spécialisées ou grâce à un « réseau » dans le quartier (des familles d’accueil pour les enfants de ces personnes) 
Dans le domaine préventif : nous travaillons à la sensibilisation de l’opinion publique afin de multiplier les relais de prévention et de contribuer à l’émergence d’une "société sans prostitution."
Même si je n’ai jamais eu peur, je n’aurai pas pu vivre ce travail sans le soutien de la vie communautaire et de la prière.
Sr Isabel
Site officiel du Mouvement du Nid

21/04/2015
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter