En R.D.C Un atelier en pleine croissance

A la suite d’Antoinette Fage, couturière avec d’autres jeunes du 19ème siècle, l’atelier du même nom veut faire vivre la solidarité, à des femmes désireuses de se perfectionner en « coupe et couture ». C’est dans la périphérie de Kinshasa, proche de nos communautés que se tient cet atelier de développement et d’entraide mutuelle internationale.

    Depuis plusieurs années, des jeunes femmes du quartier viennent au Centre Mère Marie de Jésus pour une formation de 3 ans. Si elles demandent en premier un apprentissage pour la Coupe et Couture, l’enseignement qu’offre ce centre est celui d’un apprentissage intégral
(Lingala, Français, calcul, instruction civique,
formation à « l’éducation à la vie »
et au savoir-vivre pour tenir son foyer). 
           .                                  
   Conscientes d’avoir dans leurs mains une richesse à développer pour elles-mêmes, leur famille et le pays, ces femmes essayent par tous les moyens de s’ impliquer pour que la remise en route de cet atelier prenne de l’essor pour d’autres.              .                                  . 
      Sachant les énormes besoins du quartier et ne désirant pas s’arrêter à ce qui est déjà mis en place, nous cherchons toujours à réaliser de nouveaux projets pour voir comment se développer dans le domaine de l’éducation sociale pour les enfants ou leurs mères. 
 
Cet Atelier travaille dans ce partenariat et il a deux objectifs principaux : 
 
 Travailler à partir du savoir des femmes pour leur mise en route dans le travail… 
avec un travail bien fait. 
 Créer un espace pour vivre la solidarité en finançant-nous l’espérons - un projet d’éducation qui sera tourné vers les femmes ou les enfants. 
 
Ecoutons ce qu’elles aiment en dire :
 
- « Dans cet Atelier, nous venons travailler et améliorer ce que nous avons appris au Centre Mère Marie de Jésus. Maintenant, même ce qui paraît difficile, nous pouvons le faire ».
 
- « En commençant les sacs, je ne savais pas comment il fallait faire certaines coutures. J’ai essayé plusieurs fois et après je les ai bien faites. C’est comme cela que l’on apprend des nouvelles choses ».
 
- « J’aime venir à l’Atelier pour savoir bien travailler, pour me perfectionner... J’aime apprendre à coudre des sacs, car c’est un plus ici. Peu de gens le font dans notre quartier ». 
 
- « L’argent que je gagne en venant à l’atelier Antoinette Fage, je peux le donner à la maison et ça aide toute la famille… 
Je ne suis plus une charge pour eux ».
 
- « Maintenant, que l’on sait bien faire les sacs, on a le souci de trouver des nouveaux marchés, pour que notre solidarité soit encore plus grande.
Plus on coud, plus on vend, plus on pourra mettre de l’argent dans le nouveau projet ».
 
 
 
Aujourd’hui nous aimons déjà remercier chacun des soutiens que nous recevons, par ces ventes.
N’hésitez pas à demander des renseignements… Ils permettent de vivre déjà cette solidarité avec des femmes et des enfants du quartier pour que, petit à petit, la « calebasse » se remplisse.
Tous ces projets en recherche ne désirent qu’une chose : développer plus de Justice et de Paix sur cette terre de la République Démocratique du Congo. 
 
Elvis, Anto, Irène et Sr Patricia
Atelier Antoinette Fage
Avenue Matankumu N°54
Q/Masina Sans Fil
Kinshasa RDC
mail : atelier.fage@gmail.com
31/05/2017
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter