En mission sur le bateau « je sers » à Conflans ste Honorine

La dernière session de JPIC (justice, paix, intégrité de la création) nous a en communauté, fortement interpellée sur la manière de devenir acteur de nos vies, dans la réciprocité.

En révision de vie, nous nous sommes interrogées, à partir de faits concrets, sur la façon dont nous laissons l’autre être acteur de sa propre vie. Nous constatons que cela passe par tout un chemin d’apprentissage, un chemin de vie.

Nous vivons, Marie-Rose, Jacqueline et Bernadette, notre envoi missionnaire depuis 5 ans au bateau « je sers » à Conflans ste Honorine.
C’est là que nous sommes témoin de toute cette évolution des personnes et des familles. C’est avec joie, que nous constatons qu’elles deviennent acteur de leur propre vie, dans une réelle prise en charge d’elles-mêmes. 
Par exemple : une maman de 5 enfants, après des moments difficiles, se relève progressivement, reprend sa vie en main, et bientôt va pouvoir reprendre ses enfants (placés dans une famille d’accueil à cause de ses problèmes de santé.)
 
Depuis plusieurs mois arrivent au bateau de nombreux Tibétains (es) qui fuient leur pays, menacés par la Chine. Ils arrivent fatigués et désemparés.
Assez vite, ils se prennent en charge en faisant des démarches administratives, en apprenant le français, et en rendant de nombreux services dans ce qui fait le quotidien d’une vie ensemble au bateau : préparation des repas, entretiens des locaux et beaucoup d’entraide mutuelle.
 
Plusieurs bénévoles donnent de leur temps et de leurs compétences à cette action prioritaire de l’apprentissage d’alphabétisation et du Français.
 
Cette arrivée massive de Tibétains (es) a déclenché de nombreuses solidarités,
Avec, par exemple :
-  Habitat et humanisme, qui en lien avec la municipalité, a proposé 2 grandes maisons, proche du bateau.
- L’association « France-Tibet » et d’autres associations, viennent en aide, par des gestes de solidarité…apport de couvertures ; vêtements chauds, aide médicale et administrative etc…
- Par quelques particuliers qui accueillent des tibétains (es) chez eux.
- Récemment, par une action menée par le mouvement LDH (ligue des droits de l’homme) une salle a été attribuée par la Mairie de Conflans. 35 Tibétains y sont hébergés la nuit, alors qu’ils dormaient « à la belle étoile » sous un pont.
 
Tout ce mouvement de vie, provoque à être de plus en plus acteur dans ce monde d’aujourd’hui et à susciter d’autres énergies.
 
Les Petites Soeurs en mission sur le "Je sers"
 
04/02/2015
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter