D’étapes en étapes… Marcher en la présence de Dieu

Echos des débuts de notre Chapitre général 2013

« Va avec la force qui t’anime… n’est-ce pas moi qui t’envoie »
Cette Parole n’a cessé de donner élan à notre marche pour que toute rencontre devienne un dialogue de vie.
Nous voici à une nouvelle étape de notre marche, disposées à écouter la voix du Seigneur, à prêter l’oreille de notre cœur et « voter de nouvelles constitutions pour l’Animation et le Gouvernement afin de répondre fidèlement à la mission qui nous est offerte pour l’Eglise et le monde d’aujourd’hui » (cf ouverture par Soeur Marie-Françoise, Supérieure générale)
 
Notre rencontre débute par l’Eucharistie où chaque Capitulante est appelée et remet sa lettre de convocation.
Avec Ben Sirac nous « tendons l’oreille pour recevoir la Sagesse et marcher sur ses traces ».
 
Étape par étape ...
Le deuxième jour était une invitation à marcher "Pas après pas" avec notre Dieu. Le P. Michel Lachenaud OP, a vécu pendant 35 ans en Afrique et nous introduit dans les longues marches des grandes plaines africaines, en marchant toujours en groupe, au même rythme pour découvrir les traces de ceux qui ont réussi à traverser, en observant attentivement le paysage.
Nous devons savoir souffrir et nous déplacer avec la chaleur, laissant le poids entraver notre progrès, nous permettre de nous rencontrer, de nous saluer, de partager les nouvelles.
 
La joie de la vie apostolique, nous rappelle qu’ ’« il ne peut y avoir d’évangélisation sans amitié, sans Visitation "
 
La vie chrétienne est un voyage où nous faisons des progrès jusqu’à rencontrer l’autre. « L’autre porte une vérité dont j’ai besoin" qui ne demande qu’à se manifester afin de bâtir une communauté. Ceci nécessite du temps pour changer, pour progresser, aller de l’avant, marcher ensemble vers la paix et le pardon : « J’ai besoin de l’autre parce que je suis limité. L’autre est la partie de moi dont j’ai besoin ".
 
Celui qui se met en chemin doit savoir que marcher sera exigeant et appelle à vivre l’expérience de la pauvreté, appelle au dépouillement, parce que toute réalité chrétienne se construit sur la foi et nos défaillances humaines. 
Le marcheur lui-même n’est jamais désespéré malgré les difficultés et les détours.
La vie chrétienne est un chemin où de nouvelles forces soutiennent la même aventure, nous sommes invités à vivre notre chemin d’exode, à aimer notre monde, à ne pas le rêver, parce que l’évangélisation exige la capacité de s’émerveiller devant nos frères et sœurs et pour le monde. Le peuple qui marchait vers la terre promise, s’arrête à chaque étape pour pouvoir aller de nouveau de l’avant.
 
Tracer de nouvelles routes, nous fait cheminer par des sentiers où d’autres ont marché. Cheminer exige une conversion continuelle.
 
Pendant que nous écrivons ces lignes, le travail de réflexion et d’approbation du texte du Document C est en cours. Ce travail est lent ; nous le faisons étape par étape. Nous ressemblons à un groupe de gens qui marchent à travers la savane. Quelquefois nous devons nous arrêter et attendre jusqu’à ce que tout le monde soit prêt à repartir. Quelquefois nous devons retourner en arrière et laisser tomber ce qui n’est pas absolument essentiel. Souvent nous demandons conseil à notre soeur Eliane, canoniste. Tout cela pour que le document final reflète l’intention missionnaire de la congrégation. Notre désir est de mettre en place des structures qui prennent en compte le changement de notre démographie et qui portent l’esprit de participation, de créativité, de croissance des personnes avec toutes les cultures de notre corps apostolique international.
 
Comme lors du Chapitre de 2011, nous travaillons en petits groupes appelés « communautés de vie ». C’est là que chacune peut avoir la possibilité de parler et où nous pouvons clarifier nos pensées. Nous avons aussi l’opportunité de parler et de débattre des problèmes en grande assemblée. 
 
Nous commençons la journée par la prière du matin, rassemblées autour des tombes de nos fondateurs et nous finissons chaque jour par la célébration de l‘Eucharistie.
Nous comptons sur la prière de vous toutes et nous sommes impatientes de pouvoir partager avec vous ce moment historique dans les mois à venir.
La Commission Communication
 
 
Vue d’ensemble de la salle du Chapitre
 
 
Soeurs Marie-Françoise et Piedad, du Conseil général
 
L’équipe Communication
 
Un groupe de travail
 
Soeurs Lucie et Pilar, Secrétaires du Chapitre
 
avec le Père Lachenaud, Dominicain
06/06/2013
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter