Commission Justice, Pais, Intégrité de la Création : bilan de l’année 2013

Tout au long de l’année 2013, en dialogue avec le Conseil Général et les commissions JPIC des différents pays, le secrétariat international JPIC a poursuivi l’approfondissement des orientations du Chapitre Général 2011. L’accent a été mis sur la communication au service de la mission, entre le secrétariat et les commissions JPIC et les commissions JPIC entre elles.

Des commissions JPIC, le secrétariat reçoit tous les six mois des rapports en forme de partage de vie et/ou d’évaluation des activités développées sur le terrain par les communautés, avec les laïques et en collabroation avec d’autres organisations. Par cette circulation de vie, la mission sur le terrain devient proche, dans l’accueil de notre réalité… Cela nous fait toucher nos énergies missionnaires, notre capacité d’interagir. Il est source d’espérance car il nous témoigne de l’amour de Dieu. 

Dans le domaine de la communication au service de la mission, nous signalons les projets partagés avec les Religieuses de l’Assomption : la Page Web, un projet qui s’adresse à tout le monde, www.jpic-assumpta.org et le Blog “Ne m’appelle pas étranger” http://jpicpsara.com/notreblog., construit par groupes de langue, espagnol, français, anglais, et qui vise établir l’interaction entre les soeurs et les laïques en lien avec les immigré(e)s. Il est vrai que c’est une forme de communication qui demande un effort d’apprentissage ... ce qu’on vise c’est la mission ! Ça en vaut la peine !
 
L’accent mis sur la communication permet de relever les axes qui sont au centre de la mission et qui amplifient notre participation aux scénarios du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui : 
  • la réalité locale en perspective nationale, internationale, globale : atteindre les causes et les conséquences des décisions globales pour éradiquer la pauvreté – interagir au niveaux des réseaux locaux et internationaux : Vivat et AEFFJN 
  • le défi de la Mobilité Humaine
  • vivre “l’environnement” compris comme communauté de Vie, “le développement juste” compris comme bien vivre dans la Maison Commune, “la spiritualité” comprise comme dimension de la profondeur humaine universelle ; 
  • soeurs et laïques, une seule mission.
Les expériences des communautés témoignent de l’interdépendance entre la réalité locale et mondiale, entre les défis de l’environnement et du développement juste. Au coeur de la Bonne Nouvelle du Royaume de Justice, Paix et Intégrité de la Création, la spiritualité d’Incarnation par l’esprit des Béatitudes, devient le soutien et le référentiel pour atteindre une cohabitation harmonieuse : construire la maison commune dans le respect de la famille humaine et de la Planète. 
Un autre axe se dégage : le rôle des commissions JPIC comme espace de formation et d’animation pour fortifier la mission des communautés et les liens en réseau. La présence active des laïques dans les commissions JPIC est une source d’interaction et le témoignage d’une mission vécue à partir du même charisme, selon les différentes vocations.
 
A l’invitation du Conseil International, le secrétariat JPIC a participé à un bout de chemin avec les soeurs qui préparent l’engagement définitif. L’attention s’est portée sur les orientations du Chapitre 2011. Plus spécifiquement sur la transversalité de justice, paix et intégrité de la création au coeur de l’annonce de la Bonne Nouvelle de Jésus, Serviteur et Sauveur, quand la mission est vécue comme un dialogue avec les scénarios du monde d’aujourd’hui. 
 
Toute l’équipe du Secrétariat international
16/01/2014
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter