Colombie : notre expérience dans le cercle de femmes œcuméniques, bâtisseuses de Paix.

« Comprendre la mission comme un dialogue de vie, nous conduit par de nouvelles routes où la rencontre avec la diversité nous surprend. Nous nous risquons alors, en fidélité à l’Evangile à rejoindre ceux qui ressentent l’appel à prendre soin de la vie […] Cette conviction permet un dialogue réel, interculturel, interreligieux… » C.G. 2011

Un peu d’histoire : en 2008, dans le but de mettre en place un processus d’intégration qui permette de conjuguer nos efforts dans la Paix avec la Justice sociale et les Droits de l’homme, 76 femmes de toute la Colombie se sont réunies, appartenant à différentes Eglises (mennonite, méthodiste, presbytérienne, pentecôtiste, Eglise du Pacte et Eglise Catholique), avec un regard de femmes de foi et d’Eglise.
 
Il y a 4 ans, nous avons commencé à y participer et à l’heure actuelle, nous sommes 3 Petites Sœurs à être engagées : Blanca Marina Rojas, Luz Marina Londoño et Hilda Coronado.
 
Afin de revitaliser ce qui a été partagé et maintenir la dynamique de ces rencontres au niveau régional, cette mission est confiée à plusieurs participantes auxquelles on donne le nom de « Comité Moteur » : ce sont elles qui faciliteront la promotion, l’évaluation et la planification du travail proposé.
 
Il a été décidé de réaliser ces rencontres nationales chaque année, en se servant de la méthodologie du « dialogue facilité », et des principes des relations œcuméniques. Les leaders des différentes régions de Colombie y participent. A la 3ème et la 4ème rencontre, des groupes œcuméniques ont été formés dans les 7 différentes régions, avec la participation d’environ 200 femmes. 
 
Lors de la 5ème rencontre, il devenait urgent de commencer une formation pour nous préparer à apporter une contribution sur la transformation des conflits, comment influer sur la paix et construire la paix. A la 6ème rencontre, nous avons travaillé la mise en place et la consolidation des Cercles œcuméniques.
 
Notre Mission : en tant que femmes qui croient en Christ, nous réfléchissons, prions, célébrons, nous nous formons et nous articulons nos efforts de paix, nous pesons sur nos Eglises et/ou sur les groupes avec lesquels nous travaillons, nous prenons part au changement par rapport à la justice sociale et aux Droits de l’homme.
 
Cercles œcuméniques : l’expression « cercle » évoque l’égalité de participation, le partage, la recherche commune, l’idée que l’on perçoit avec le cœur et la raison, le sentiment que nous sommes toutes importantes et toutes appelées à donner et recevoir ; elle nous parle aussi d’accolades, de proximité, de rencontre…
 
Les Cercles œcuméniques des femmes sont nés à partir des ateliers, où nous avons vu combien il était important de :
  • Consolider la relation et la vie œcuménique entre femmes évangéliques et catholiques, pour nous permettre d’apporter une contribution concrète à la défense de la vie.
  • Alimenter et faciliter des espaces pour partager ce qui nous unit, pour faire de nos différences une richesse commune.
  • Partager la Foi en Christ et travailler depuis nos lieux de vie et nos Eglises à la recherche de la Paix avec la justice sociale et la défense des droits de l’homme en Colombie.
  • Nous fortifier et nous donner plus d’autonomie, dans une dimension anthropologique, théologique et d’identité féminine, en cherchant et en parvenant à des transformations dans le contexte familial, social et ecclésial.
Au départ, entre femmes évangéliques et catholiques, nos différences étaient notoires dans notre façon de prier, de regarder la réalité, de réfléchir. Peu à peu nous avons raffermi nos relations, appris à nous enrichir de nos différences, à laisser de côté les rancœurs et les préjugés, à nous sentir et nous accueillir comme les enfants d’un même Père.
 
Nous avons appris à travailler ensemble, à prier, célébrer, à nous stimuler. La Parole de Dieu et la réalité sont deux points importants pour nous. A chaque rencontre nous prions un texte d’une façon populaire et exégétique ; nous nous enrichissons dans la prière avec l’approfondissement de la Parole et en la partageant à partir des différentes lectures et éclairages théologiques. Nous sentons que nous avons avancé sur ce chemin et aujourd’hui nous sommes heureuses de nous rencontrer parce que nous savons que quelque chose de nouveau est en train de naître à travers nous. Nous nous reconnaissons en tant que femmes passionnées par Jésus-Christ, par l’Evangile, et par les victimes qui souffrent de la violence.
 
Notre structure de fonctionnement possède un Comité Moteur qui se réunit tous les mois, nous préparons les rencontres, nous révisons les engagements et nous planifions les activités à réaliser pendant l’année. Dans les Régions où existent ces cercles de femmes, nous avons mis en place les ateliers de formation pour la transformation des conflits et pour avoir une influence au niveau social – politique dans la construction de la Paix.
Les cercles se réunissent tous les 15 jours, pour un temps de prière, d’analyse de la conjoncture, de partage de ce que nous vivons là où nous sommes.
 
Peu à peu, nous avons réalisé des actions d’influence : participation à des manifestations pour dénoncer des situations, veillées de prière, en nous unissant à d’autres réseaux ou organisations : la Messe œcuménique pour la Paix, le Collectif Mujeres de Pensamiento, Paix et Sécurité, en unissant nos forces dans la recherche d’un pays en Paix.
 
Au mois de mai le Forum Œcuménique pour la Paix a eu lieu, et nous y avons participé ; nous nous sommes engagées à soutenir les conclusions au niveau de l’éthique, de la Veeduría (organisme d’inspection publique), l’œcuménique, avec des actions concrètes.
 
A la Messe œcuménique, nous apportons notre participation et notre implication. En tant que Petites Sœurs de l’Assomption, le fait d’appartenir à ce groupe nous a enrichies, en ouvrant nos fenêtres pour comprendre qu’à partir de la différence nous pouvons nous unir pour partager notre Foi, reconstruire le tissu social dont nous avons tant besoin et annoncer avec tout notre être et nos actions que la Paix est possible.
 
Pasteur de l’Eglise Memmoniste avec 3 religieuses catholiques 
 
Cette route parcourue avec le Cercle donne un air renouvelé à notre mission dans le quartier, elle nous fait relire la réalité d’une autre manière, elle nous a invité à ouvrir notre cœur pour trouver la diversité. Ce chemin œcuménique, en inter-congrégation et en réseau, nous amène à notre 7ème rencontre Nationale des Femmes Œcuméniques bâtisseuses de Paix, qui aura lieu du 31 octobre au 3 novembre prochain.
 
Soeurs Blanca Marina, Hilda
03/12/2013
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter