Béatification de Jean-Paul II

Des Petites Soeurs ont assisté à l’événement. Témoignage

J’avais dans le cœur le désir de participer à la béatification de Jean-Paul II… et justement, deux de mes amis de Rome m’ont m’invitée à participer avec eux à la célébration.
 
De bon matin, le 1er mai, nous sommes arrivés ensemble pour nous joindre à une foule immense, nous nous sommes arrêtés dans un pré situé près du Château Saint Ange. Le secteur était, depuis l’aube, occupé par des jeunes, des adultes, des familles avec des enfants, des religieux et religieuses, des prêtres…, venant des quatre coins du monde.
 
On respirait un air de fête, d’attente…
La joie faisait oublier la fatigue… les visages de tant de frères et sœurs nous invitaient à dire : « Voici le jour que fit le Seigneur, la merveille devant nos yeux » (Ps. 117). La présence de groupes venus du monde entier rappelait la fraternité universelle.
 
Les grands écrans nous montraient des passages importants de son pontificat et des différentes JMJ. L’écoute de sa voix nous rappelait combien il attirait tout le monde, le message d’humanité et le témoignage qu’il transmettait. Cette phrase est restée gravée en chacun : « n’ayez pas peur, ouvrez, ouvrez toutes grandes les portes au Christ » !
 
Le Cardinal Agostino Vallini, vicaire de Rome, a présenté au Pape Benoît XVI la figure de Jean-Paul II, en soulignant avec émotion comment ce pape a su connaître le monde et le regarder avec les yeux de Marie. Le silence se faisait autour de tout le monde, l’écoute faisait vibrer les cœurs, avec émotion et gratitude pour le don de sa vie enracinée dans le Christ ; par sa vie il a donné le témoignage de la paternité universelle. L’étonnement était dans le cœur de tous, dans un climat d’écoute, de joie, de reconnaissance et de fête. Mon amie Giovanna, atteinte d’un cancer, et son mari, exténué par son travail nocturne, étaient silencieux et remplis de joie et de gratitude pour cette expérience ecclésiale unique.
 
L’attrait pour ce Pape leur a donné l’occasion de faire une expérience d’Eglise universelle et de découvrir le visage de Dieu, par le don d’un témoin fidèle. « Nous reviendrons, ont déclaré Giovanni et Lina sur la tombe, pour dire au Pape Bienheureux ce que personne ne connaît, confiants et sûrs que Lui saura nous écouter et comprendre les désirs de notre cœur. » 
 
Moi aussi, je dis « merci » au Bienheureux Jean-Paul II pour le message d’espérance et de salut qu’il a donné au monde.
 
Soeur Anna, Italie
 
10/05/2011
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter