Au CCFD scolaire…

Deux ans en République Démocratique du Congo, ont augmenté mon désir de faire connaître aux jeunes les réalités du déséquilibre de l’économie mondiale. A mon retour, j’ai intégré l’équipe du CCFD de Paris qui intervient dans les établissements scolaires pour des demandes ponctuelles ou de plus longue durée.
 
C’est ainsi qu’une fois par mois, Ange (sénégalais, autre bénévole C.C.F.D., étudiant en droit international à Paris) et moi-même, intervenons dans un lycée privé de 1200 élèves qui prépare notamment au Bac Economique et Social. Nous évoluons ainsi avec les mêmes jeunes de la seconde à la terminale, de ce fait pendant 3 ans.
 
Le programme stipule, entre autres, pour cette section :
"Comprendre les grandes fonctions économiques pour :
  • connaître les acteurs de la vie économique, les fonctions (production, travail, consommation…), 
  • analyser les informations économiques et sociales courantes,
  • comprendre comment se régulent les activités économiques (équilibre, concurrence, coût) ".
Nous élaborons nos interventions avec le professeur principal, il enseigne le français, l’histoire et la géographie et se joint à nous lors de nos prestations. Il peut ainsi à son gré rappeler certaines notions et, ultérieurement, approfondir certains sujets. Nous utilisons la documentation, la pédagogie et les différents jeux du CCFD.
 
Voici quelques exemples des thèmes réfléchis : 
  • La silicose contractée par des travailleurs du textile dans les pays de l’Est, puis au Maghreb. Pourquoi cette maladie liée jadis aux mineurs ? Effet de la décoloration des pantalons “jeans” voulue par la mode ?
  • L’eau, l’électricité, le niveau de vie, les richesses sont inégalement réparties. Le jeu du "pas en avant" fait découvrir l’injustice et la pauvreté dans le monde
  • L’exploitation de l’or, du diamant, des métaux précieux (dont le Coltan qui se trouve dans les portables) ont comme conséquence un travail d’esclaves, notamment pour des enfants, dans certains pays d’Afrique. Les élèves y ont sensibilisé toutes les classes et une collecte de vieux portables a été réalisée.
 
“Bouge Ta Planète” (Animation ludique proposée pour les 10-15 ans au moment du Carême par le CCFD dans le 13ème) a été le lieu permettant d’articuler les compétences des élèves. Pour les uns à l’informatique (matière enseignée) : c’était la réalisation des affiches, du carnet de route ou des jeux. Pour d’autres, ayant eu également l’opportunité de suivre la formation du B.A.F.A. (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateurs), l’animation de l’après-midi, entièrement sous leur responsabilité, a été pour 15 jeunes un premier lieu de stage.
 
Ainsi, cet engagement au CCFD-scolaire rejoint profondément mon vécu en Afrique. En effet, cela permet aux jeunes de comprendre le monde dans lequel ils vivent, demain ils seront acteurs pour agir vers un monde plus juste. 
 
Soeur Jeannine, Petite Sœur de l’Assomption, Paris 14ème
15/11/2013
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter