Argentine - notre expérience de laïcs en tant que « Famille de l’Assomption »

Le groupe « Famille de l’Assomption » d’Argentine, est composé de laïcs des quartiers de Buenos Aires et ses environs, dans lesquels les petites sœurs de l’Assomption poursuivent leur mission pastorale.

Nous sommes d’âges divers (femmes, hommes, enfants, adolescents et aussi familles au complet), et nous nous réunissons trois fois par an pour approfondir la spiritualité de la Congrégation fondée par le Père Pernet et la Mère Marie de Jésus. 
 
Notre but est que cette mine d’exemples et de valeurs reste toujours en vigueur et que chacun de nous puisse l’appliquer dans la vie quotidienne, en montrant combien il est important de servir le prochain, d’écouter, de partager, d’aimer, de nous soutenir dans la foi et l’espérance, que ce soit dans le cadre de la famille, du quartier, de la paroisse, ou partout où nous évoluons. Nous nous proposons de prouver qu’on peut améliorer la réalité avec simplicité, avec humilité et cohérence, tout comme le font les petites sœurs. Les années passées à leurs côtés nous ont prouvé que c’était possible.
 
Les rencontres se déroulent dans la maison des Petites Sœurs de l’Assomption, à dates fixes : la première en avril, pour l’anniversaire de la mort du Père Etienne Pernet ; la seconde en août, pour fêter Notre Dame de l’Assomption ; et la troisième en novembre, pour l’anniversaire de la naissance de Mère Marie de Jésus. 
 
Les réunions de « Famille de l’Assomption » sont organisées par un groupe coordinateur. Les membres de ce groupe (trois sœurs et six laïcs) discutent au préalable des thèmes que nous allons aborder et ils préparent le programme. Certaines réunions se proposent de donner plus de détails sur la vie du Père Pernet et d’Antoinette Fage. D’autres réunions apportent un approfondissement sur, par exemple, l’espérance, l’humilité, l’amour, la solidarité, la foi etc.
 
Les rencontres commencent par l’accueil des laïcs invités. On explique ensuite quel va être le thème traité, on lit la Parole (textes bibliques qui éclairent ce thème), et l’on partage aussi une ou deux pensées du Père Pernet qui présentent un apport enrichissant et peuvent nous guider. Ensuite, en petits groupes, nous méditons sur ce que nous avons entendu, et les participants travaillent sur les pistes proposées, font des commentaires, apportent leur vécu, font part de leurs souhaits, donnent des exemples. Puis, chaque groupe expose une conclusion devant les autres et fait un engagement ou exprime un geste qui soit représentatif de ce qui a été traité. De plus, la réunion est agrémentée de chants en lien avec le thème choisi, et l’on distribue un petit souvenir qui symbolise la raison pour laquelle nous avons été convoqués. Chaque rencontre se termine avec une prière d’action de grâces et un chant. 
 
Enfin, comme il est de coutume dans notre pays, nous passons à la salle à manger et nous savourons des « matés » (infusions d’herbe à maté, incontournables en Argentine), mais aussi du thé, et des jus accompagnés de délicieuses pâtisseries. 
 
Cette expérience en tant que membres de la « Famille de l’Assomption » est très agréable, enrichissante et positive, c’est pourquoi nous désirons la partager avec les religieuses et les laïcs du monde entier qui continuent à transmettre le même charisme.
 
Que Dieu vous bénisse ; priez pour nous.
 
Irene De Lio, membre du groupe coordinateur
28/02/2013
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter