ACIDH : Association Catalane d’Intégration et de Développement Humain

C’est une association qui s’occupe de personnes ayant un retard mental ; elle a été créée en 1994 à l’initiative d’une Petite Sœur, Sr. Montserrat Baró, après avoir constaté qu’il n’existait aucun service pour ce collectif de personnes, oubliées et marginalisées dans notre société. En effet, leur handicap n’était pas reconnu et elles n’étaient pas non plus acceptées comme des personnes normales. Elles présentent en fait une déficience intellectuelle qui ne leur permet pas de faire des raisonnements abstraits, même si elles ont beaucoup d’autres capacités.

 
 
 
Pour que ces personnes parviennent à développer leur potentiel humain, avec l’aide de professionnels et des familles, l’association ACIDH a été créée et pensée pour offrir un service intégral, c’est-à-dire pour répondre à tous les besoins des déficients intellectuels tout au long de leurs vies, et pour les aider à s’intégrer pleinement dans la société.
 
Trois années plus tard, la Fondation Tutélaire a été créée pour protéger les personnes qui ne pouvaient pas compter sur leurs familles, et qui n’étaient pas assez autonomes pour être indépendantes.
 
Aujourd’hui, après 22 ans d’existence, l’ACIDH offre les services suivants :
  • Une école pour des adolescents âgés de douze à seize ans, dans laquelle ils peuvent suivre le cursus primaire. Elle accueille actuellement 90 élèves répartis dans des classes de 10.

  • Des cours du soir sont proposés pour ceux qui travaillent. 30 élèves y assistent actuellement.
  • Un service de cantine ouvert pour tous les membres de l’association.
  • Un service d’orientation et d’intégration professionnelle où les jeunes se préparent pour des études subventionnées par l’administration et suivies par des professionnels, jusqu’à ce qu’ils trouvent un poste et un contrat de travail.
  • L’association dispose d’un Centre Spécial de Travail, avec une blanchisserie et un service de restauration où travaillent trente-cinq personnes au total.
  • Cinq foyers résidentiels avec la présence permanente d’éducateurs. 
  • Sept foyers sous tutelle avec un suivi occasionnel pour les personnes les plus autonomes. Et cinq appartements pour des couples en concubinage qui reçoivent orientation et soutien. 
 
Il y a un club de loisirs où peuvent se rendre sans limite d’âge les personnes de tous les services d’ACIDH, et qui est aussi ouvert aux personnes exté¬rieures apparte¬nant à ce collectif. 
 
Finalement, l’association offre par sa Fondation Tutélaire une tutelle pour 100 personnes, en leur donnant la protection que ne peuvent leur donner leurs familles.
 
Le Seigneur a béni cette œuvre, sans doute parce qu’elle sert les plus petits, ceux qui n’ont pas de voix dans notre société.
Nous lisons dans notre RV 9 : Nous vivons en communautés apostoliques. Ensemble, nous sommes envoyées à ceux qui dans le monde sont sans voix, sans influence, pour que nos actes « parlent Jésus-Christ ».
C’est cette motivation qui m’a poussée à créer l’Association avec d’autres, à partir d’une communauté de PSA, pour que nos actes parlent Jésus-Christ.
 
Aujourd’hui, à l’âge de 81 ans, je continue à collaborer, mais j’ai laissé la présidence aux mains d’un membre de notre Patronat, docteur en pneumologie et professeur à l’université de Barcelone, le Dr. Ferran Morell, qui s’est beaucoup impliqué, et a donné une nouvelle impulsion à l’association.
 
 
Je rends grâce à Dieu pour ce projet, nous avons donné une réponse à un besoin qui n’était pas couvert par l’administration.
Parmi les bénévoles de l’ACIDH, un groupe de jeunes s’est créé et ils sont en train de se former en tant que laïcs de la famille de l’Assomption.
 
Montserrat Baró Sans
Communauté de Sant Andreu, Barcelone
27/10/2016
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter