3 avril : anniversaire de la mort du Père Etienne Pernet

Après sa résurrection, le Seigneur dit à ses apôtres : la paix soit avec vous, je vous donne ma paix, mais pas comme le monde la donne (Jn 20,19 et 14,27). La paix qu’il a apportée est quelque chose de très intime (…). Quant le Seigneur dit à ses Apôtres : que la paix soit avec vous, il leur apporte le pardon de Dieu, la paix avec eux-mêmes et avec les hommes. Il leur donne l’abondance d’une grâce qui les délivre de l’assujettissement au péché, place leur raison dans les rayons de la foi, met leur cœur dans la rectitude du bien (…). Ce qu’il a fait pour ses Apôtres, le Seigneur le fait pour chacun de nous. Pourquoi est-ce que je vous parle de ce sujet aujourd’hui ? C’est que vous ayant placées tous ces jours-ci en face de votre crucifix, je désire que vous voyez en Jésus-Christ, l’homme de la paix et que vous sachiez lui demander cette paix.

Père Etienne Pernet, 3 avril 1884

 
Mon souhait de fête de Pâques, c’est que vous avanciez aujourd’hui d’un grand pas et que vous soyez si fidèles à la grâce que vous méritiez de faire un plus grand pas encore, puis un autre et encore un autre jusqu’à ce que vous arriviez à la plrénitude du renouvellement, je veux dire à la récompense éternelle.
 
Père Etienne Pernet, 29 mars 1891
 
02/04/2013
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter